Amiens ville pilote pour la Bubble

Publié dans le numéro 3657 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Objectif pour 2017 : équiper de la Bubble 500 établissements amiénois.

Un ambassadeur de sa ville. C’est ainsi que se définit Christian Gomes Almeida. Son ambition : inciter les starts-up innovantes à lancer leurs produits à Amiens, en vantant les mérites de l’ex capitale picarde. Pari gagné pour le jeune homme, avec l’installation de plusieurs Bubbles chez plusieurs commerçants amiénois.

Durant ses études au 42 (établissement privé d’autoformation en informatique) à Paris, Christian Gomes Almeida, qui a longtemps vécu à Amiens et y a fait une partie de ces études, côtoie de nombreuses start-up innovantes. « Elles avaient toutes un fort potentiel, de beaux projets mais lors de leur phase de développement, elles se tournaient systématiquement vers les grandes villes, pour des questions logiques de rentabilité, en laissant de côté les villes de moyenne taille, comme Amiens », explique le jeune homme de 27 ans. Fort de son réseau amiénois – il est depuis les dernières élections consulaires conseiller technique à la CCI Amiens-Picardie, en charge des partenariats de la Jeune chambre économique d’Amiens et membre du Club Rotaract d’Amiens – il décide donc de remédier à cette situation. « Mon ambition, c’est d’endosser le rôle d’ambassadeur de la ville auprès de ces start-up à fort potentiel, de les accompagner dans leurs démarches et de leur prouver qu’Amiens est une ville dynamique, avec un intérêt certain des habitants et élus pour les nouvelles technologies, et in fine de les faire venir », poursuit Christian Gomes Almeida.

Amiens ville test après

Paris Une mission débutée en septembre dernier, avec la Bubble, une station de recharge de smartphones connectée conçue par la start-up parisienne The Bubbles Compagny. La Bubble permet également aux points de vente de communiquer directement avec le client qui, une fois l’application téléchargée, reçoit de nombreuses informations en temps réel : réductions, offres de promotions, vidéos, etc. « Les professionnels que je démarche sont pour la plupart séduits par le concept, d’autant que le coût est raisonnable. L’application permet la géolocalisation des bornes se trouvant aux alentours de l’utilisateur et s’adapte au type d’activité du professionnel. Elle se veut un apporteur d’affaires grâce à une communication ciblée, au bon moment », estime Christian Gomes Almeida, qui a également rencontré les élus amiénois pour leur présenter la Bubble. Après Paris, Amiens est ainsi devenue la ville test de la borne, dont plus de 1 000 établissements ont été équipés l’an dernier. Objectif pour Amiens cette année : que 500 bornes y fleurissent. « D’ici à la mifévrier, il y en aura déjà une trentaine », assure Christian Gomes Almeida. Le concept, il en est certain, « est parti pour exploser ». D’autant que la Bubble se décline en plusieurs gammes : la Bubble Two pour les établissements du type hôtels, restaurants, salons de coiffure, concessionnaires…, la Bubble S-One plus sécurisée et présente notamment dans les boutiques Orange de France – dont une dans celle d’Amiens – et à l’international, les centres commerciaux parisiens et prochainement les centres commerciaux amiénois (le but étant d’en équiper également d’autres établissement comme les piscines, les bibliothèques, ou encore le Cirque et le Zénith). Christian Gomes Almeida, qui en plus de cette activité est agent immobilier indépendant, a su convaincre une autre start-up, Save, spécialisée dans la réparation d’appareils électroniques, de miser elle aussi sur Amiens.