Picard Serrures vise le collectif

Publié dans le numéro 3654 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

La primée porte blindée antiagression Di@mant connectée.

Constituée à 70% d’une clientèle de particuliers, Picard Serrures veut séduire le collectif et les administrations. La société mise notamment sur sa Di@mant connectée, primée aux trophées de la sécurité, pour y parvenir à quatre ans de ses 300 ans.

Fondée en 1720, l’entreprise Picard Serrures de Feuquières-en-Vimeu ne fait pas ses années. Elle se fait même une fierté de toujours avancer, et ça paie. L’une de ses dernières innovations, la porte blindée antiagression Di@mant connectée a été primée Trophée de bronze dans la catégorie « Sécurité des sites » lors des Trophées de la sécurité en 2016. Elle est notamment dotée d’une caméra judas extérieure et d’un détecteur de choc. Elle a été conçue en un an, en collaboration avec une autre entreprise du groupe Société financière de participation industrielle (SFPI), basée en Bretagne.
Boom des portes blindées
« On peut aussi rajouter un micro et une caméra intérieurs, présente Jean-Pierre Ibba, le directeur général depuis dix ans. Elle est évolutive. La serrure est multipoints certifiée A2P par le CNPP. Avec ce produit, nous sommes en avance sur le marché. Mais avec les malheureux événements que nous connaissons depuis deux ans… Elle est adaptée au domaine administratif, comme par exemple, les entrées d’écoles. » Aujourd’hui, les portes blindées lancées il y a dix ans représentent 50% de l’activité de l’entreprise et les traditionnelles serrures le restant. En cette fin d’année, l’activité portes blindées connaît un pic surprenant. Si cela continue, l’entreprise va déposer un permis pour s’agrandir car elle se sent à l’étroit dans ses 5 000 m². Elle dispose pour cela d’un terrain d’un hectare mitoyen de l’usine, qui occupe 90 salariés.
Dépôts de brevets
L’entreprise compte environ 200 installateurs agréés en France et une quarantaine de magasins en France, en particulier dans les grandes villes : Paris, Lyon, Marseille mais aussi dans d’autres de tailles moyenne comme à Amiens, afin de toucher une nouvelle clientèle moins urbaine : « Une porte blindée, qui pèse en moyenne 100 kilos, c’est plus impressionnant de la voir en vrai », affirme Jean-Pierre Ibba. Le chiffre d’affaires est donc réalisé en majorité par des particuliers mais sans doute plus pour très longtemps avec des produits comme la Di@mant connectée. Chaque année, Picard Serrures dépose deux à trois brevets. Des projets qui deviennent réalité dans les deux bureaux d’études de l’entreprise, celui de Feuquières-en-Vimeu et l’autre à Broglie, en Normandie, occupant six personnes : « Nous sommes dans l’obligation de suivre nos produits, explique Jean-Pierre Ibba, tout en montrant la clé Unik, commercialisée fin 2015. Nous allons sortir une nouvelle gamme de portes blindées pare balle, coupe
feu… C’est demandé de plus en plus. » Avec les années, les portes blindées, toutes fabriquées à Feuquières, ont gagné en sécurité mais aussi en design. Chacun a le choix entre des dizaines de panneaux, de matériaux et de couleurs pour personnaliser sa porte. Car là aussi, c’est une particularité de Picard Serrures : chaque porte blindée est faite sur mesure. Elle est donc unique pour qui la commande.