L’innovation au service de la production des agroressources

Publié dans le numéro 3653 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Dans le cadre de la semaine de la recherche et de l’innovation en Hauts-de-France, une rencontre s’est déroulée à Péronne avec les partenaires du réseau Picardie Technopole Santerre HauteSomme. L’occasion de partager sur le thème de « l’Innovation au service de la production des agroressources ».

Cette première semaine de la recherche et de l’innovation en Hauts-de-France qui s’est déroulée du 21 au 27 novembre, avait pour but de valoriser les atouts de la région. Un travail mené depuis la fusion des régions pour créer une stratégie régionale de l’innovation cohérente, auprès des institutionnels, entreprises, réseaux, universités, chercheurs et étudiants. Parmi les différents sujets abordés répartis sur toute la grande région, les partenaires du réseau Picardie technopole du Santerre Haute-Somme ont été ravis de pouvoir profiter d’un thème qui répond particulièrement aux enjeux économiques, socials et environnementals de leur territoire puisqu’il s’agissait de l’innovation au service de la production des agro-ressources et des matières premières issues de l’agriculture.

Le rôle de Picardie Technopole « Picardie Technopole Santerre HauteSomme est un ensemble d’acteurs qui permet de mettre en réseau les compétences. Ce réseau veut optimiser l’accueil des nouvelles entreprises agroalimentaires en répondant à leurs besoins et en créant un développement économique », explique Matthieu Jamet, chargé de mission développement, pour le syndicat mixte du Pays Santerre Haute-Somme. « Des entreprises ont le projet de valoriser l’entiereté de la plante avec le miscanthus pour en faire des parpaings en végétal. Nous sommes là pour répondre aux besoins des entreprises et les mettre en relation avec les partenaires ». D’autres cultures sont optimisées, telles que le colza, transformé pour son huile et la production de carburant. Quant au chanvre, encore peu cultivé dans la région, celui-ci a un potentiel de transformation dans l’isolation. Ce réseau s’appuie donc sur un noyau fondateur constitué du syndicat mixte du Pays Santerre Haute-Somme ainsi que sur des structures clés de la R&D basées sur le pôle agronomique d’Estrées-Mons où se trouve l’Inra, Agro-resources et territoire, la chambre d’agriculture, Arvalis institut du Végétal et Terres Inovia. Des intervenants de Picardie technopole ont présenté les innovations développées au cœur de ce réseau qui a été labellisé en décembre 2015 par le conseil régional.

Le label « Picardie Technopole » Le label « Picardie Technopole » a pour but de valoriser la qualité de la production et l’attractivité des territoires. Il reflète la volonté du conseil régional de valoriser les compétences présentes dans les territoires, particulièrement celles en lien avec l’innovation et l’entreprenariat. Le Pays Santerre HauteSomme est un territoire à dominante agricole possédant une tradition industrielle notamment agroalimentaire avec la présence de grands groupes tels que Bonduelle, Saint-Louis, Cristal Union, Tereos Syral, etc., et l’association AgroSphères, basés sur le pôle agronomique d’Estrées-Mons. Le conseil régional a décidé de lui décerner le label « Picardie Technopole » au mois de décembre 2015 autour de la thématique « l’Innovation au service de la production et de la valorisation des agro-ressources ».