La CCI de l’Oise et la Carsat signent pour la Santé

Publié dans le numéro 3652 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

La chambre de commerce et d’industrie de l’Oise et la Carsat ont renouvelé la convention de partenariat historique en France qui les unit depuis 2003 avec pour objectifs la promotion et la valorisation de la prévention des risques professionnels dans les entreprises.

Pour la troisième fois consécutive, la CCI de l’Oise renouvelle son partenariat avec la Caisse d’assurance retraite et de la santé au travail (Carsat) Nord-Picardie pour une durée de trois ans. Cette année, ce partenariat est davantage tourné vers la formation et une présence locale. Objectif : la prévention. « Cette convention se renforce au fils des ans, car il y a de plus en plus de besoins de se préoccuper de la prévention des maladies professionnels. Car une entreprise, c’est aussi savoir comment vivent les salariés », a confié Philippe Enjolras, président de la CCI Oise, lors de la signature. Cette année aussi, la convention prend une autre tournure : Francis de Block, directeur général régional de la Carsat, a signé en personne ce partenariat impulsant une dimension régionale à cette démarche. Et pour cause, les enjeux sont réels. De côté de la Carsat, l’objectif est d’amener les entreprises à mettre en place une démarche globale « Santé et prévention au travail » et de promouvoir les bonnes pratiques. « Cette convention propose une approche directe de cette mise en place, un outillage et un point relais pour les actions menées par la Région et les partenaires », explique Francis de Block. Du côté de la CCI de l’Oise, l’enjeu est d’accompagner les entreprises sur un plan individuel.

La prévention comme outil de performance Depuis 2003, à la CCI de l’Oise, l’efficacité de cette prévention connaît des résultats positifs. « Avant, nous allions chercher les entreprises et nous proposions des sujets. Aujourd’hui, les entreprises sont en demande de certains sujets et sont de plus en plus nombreuses », explique Sandrine Tannière, directrice Industrie et développement durable à la CCI Oise. Les risques professionnels sont eux aussi de plus en plus pris en considération par les chefs d’entreprises, soucieux de leurs salariés. Concrètement, cette prévention leur permet d’éviter les accidents de travail (voir encadré) et plus largement de créer un environnement favorable, voire confortable, sur le lieu de travail (conception des locaux, etc.). Car les accidents de travail ont aussi un coût direct et indirect. Au-delà de l’humain, la performance de l’entreprise est visée créant ainsi un cercle vertueux. « Préserver la santé des salariés n’est pas seulement une obligation légale et réglementaire mais elle apporte aussi la performance sociale, économique et opérationnelle », note Sylvain Vittecoq, ingénieur-conseil à la Carsat Nord-Picardie. Ainsi, investir dans la prévention de la santé au travail, cela permettrait aux entreprises d’être plus performant. « Le processus est lent mais il y a quelque chose à faire », conclut Francis de Block.