Initiative Somme met à l’honneur six entreprises remarquables

Publié dans le numéro 3652 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

L’association qui accompagne et finance la création et reprise d’entreprises dans la Somme organisait début décembre la 4e édition des Entreprises remarquables. Un caractère donné aux sociétés qui intègrent dans leur fonctionnement au moins l’une de ces dimensions : innovation technique ou sociale, ancrage territorial fort, démarche environnementale, aspect social ou sociétal. Sept chefs d’entreprises ont été récompensés à cette occasion.

Kevin Legault dirige la start-up Équipements à partager, créée en juin 2016 à Amiens. Il s’agit d’une plate-forme collaborative d’intermédiation de matériel de BTP. « De nombreuses entreprises disposent d’équipements qu’elles n’utilisent pas à plein temps. Les coûts de maintenance et de stockage de ce matériel peuvent représenter jusqu’à plusieurs milliers d’euros par an », explique le jeune entrepreneur. Partant de ce constat, il a eu l’idée de développer un site pour mettre en contact des professionnels qui disposent de matériel et souhaiterait en optimiser les coûts, et d’autres qui, pour un besoin ponctuel, souhaiteraient par exemple louer une pelleteuse ou un échafaudage. Thomas Lécureux a créé Florixir en 2015 sous le statut d’étudiant-entrepreneur. La société basée à Buigny-lesGamaches cultive et commercialise des plantes aromatiques et médicinales. Ses produits sont disponibles dans différents points de vente comme la Boutique des créateurs et Héripré à Amiens. « Je suis seul dans le projet et j’ai beaucoup de travail, mais c’est une excellente expérience », sourit le jeune homme.

Nasredine Chenoufi a lancé Wenius en 2015, un bureau d’étude spécialisé dans l’ingénierie ferroviaire. Cette startup développe également deux applications innovantes destinées aux sociétés gestionnaires des transports en commun et à leurs usagers. « Mon travail c’est de participer à la modernisation des infrastructures, à la mise aux normes en termes de sécurité, d’accessibilité ou d’éclairage ». En un an, Wenius a réalisé un chiffre d’affaires de 83 000 euros, un montant que Nasredine Chenoufi souhaiterait voir doubler d’ici à l’année prochaine. La société est basée à Amiens.

Delphine Lebègue est à la tête de Signature coiffure, salon basé à Amiens et qu’elle a repris en 2013. « Il y avait deux salariés à l’époque. Aujourd’hui, ils sont sept », ce félicitet-elle. Avec son conjoint, également coiffeur, Delphine Lebègue a depuis racheté plusieurs salons de coiffure hors d’Amiens pour y proposer une offre innovante : « Comme au restaurant, le client qui arrive chez nous prend connaissance de la carte, ce qui lui permet de connaître à l’avance le prix qu’il paiera », explique Delphine Lebègue. Le concept se décline désormais sous forme de franchise.

Arnaud Skalie et Cédric Greuet dirigent TCS Industrie depuis 2003. C’est après leur licenciement que les deux anciens collègues (ils étaient quatre à l’origine) ont créé cette société spécialisée dans la tuyauterie, la chaudronnerie et la serrurerie basée à MesnilBruntel. L’entreprise compte aujourd’hui 18 emplois et travaille pour de grands noms comme Bonduelle ou Eiffage.

Pascal Scribe, qui se présente comme un « jeune de 51 ans », a récemment créé Woodis Matériaux à Bouttencourt, spécialisée dans la fabrication de panneaux en bois et fibres de bois. « Un process innovant qui s’inscrit dans une logique de protection de l’environnement », a salué Claudine Jacob Ternisien, directrice d’Initiative Somme. L’entreprise compte déjà cinq salariés en CDI. « Je souhaiterais porter ce nombre à 45 d’ici à trois ans », explique son dirigeant, qui en est à sa troisième création d’entreprise.