Talents des cités, deux lauréats régionaux en lice pour un Prix national

Publié dans le numéro 3645 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Organisé depuis 2002 par BGE sous l’égide du ministère de la Ville et du Sénat, le concours Talents de cités récompense les initiatives des créateurs installés dans les quartiers prioritaires de la politique de la Ville. Cette 15e édition met en lumière deux lauréats régionaux, Jean-Pierre Motte à Amiens et Lucie Pajot à Lille, tous deux désignés lauréats nationaux et en lice pour le Grand prix Talents des cités et la Mention spéciale 2016 révélés le 22 novembre au Sénat.

Chaque année depuis sa création, le concours Talents des cités récompense une quarantaine de créateurs d’entreprises (sept pour la Picardie pour l’opus 2016) issus des quartiers prioritaires de la politique de la Ville. L’occasion de revaloriser l’image des quartiers et de ses habitants et de mettre en avant les créateurs qui se lancent. Derrière ces distinctions se cache aussi de la part des organisateurs – ministère de la Ville, Sénat, Caisse des dépôts, Agence France entrepreneur et BGE) la volonté de favoriser la cohésion sociale par l’insertion professionnelle et la création d’emplois, de permettre aux porteurs de projets d’accéder aux soutiens à la création d’entreprise, et de créer des emplois dans ces quartiers. Chaque année, plus de 150 000 euros de dotations sont alloués aux lauréats – 37 régionaux et 12 nationaux l’an passé, sur plus de 400 candidatures – qui se voient décerner le précieux label. Un label qui leur assure de voir leur projet reconnu par les acteurs de la création d’entreprise, mais aussi par des grandes entreprises françaises et les institutionnels. Le partenariat noué avec Public Sénat, France télévision et Radio France permet en prime aux lauréats nationaux de bénéficier d’un relais médiatique.

L’édition 2016 a consacré neuf lauréats nationaux – cinq dans la catégorie « Création » (avec pour chacun un prix de 1 500 euros – et quatre dans la catégorie « Émergence » -, qui recevront une dotation de 7 000 euros ou l’équivalent en campagne média. Parmi eux donc, Lucie Pajot, qui a créé à Lille dans le quartier Wazemmes l’Astre lune, entreprise de spectacles et d’ateliers éducatifs autour des marionnettes, et Jean-Pierre Motte, à la tête de Synapse Insertion, atelier d’insertion dans la valorisation des composants, la menuiserie-ébénisterie et la tapisserie, installé dans le quartier Salamandre à Amiens sud-est.