La coopérative Unéal et le Crédit agricole Nord de France s’engagent

Publié dans le numéro 3642 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Les dirigeants d’Unéal, Cédric Cogniez, directeur général, Bertrand Hernu, président, et Françoise-Emmanuelle Boussinesq, directrice opérationnelle (de g. à d.).

Unéal, coopérative agricole référente dans les Hauts-de-France, a annoncé des mesures exceptionnelles pour accompagner ses adhérents dans un contexte de récolte de blé qualifié d’historiquement bas. Unéal collecte et valorise en moyenne 1,35 million de tonnes de céréales et d’oléoprotéagineux dans la région.

La dernière fois c’était en 1987. Les moissons avaient été catastrophiques. Cette année, les rendements en blé, comme pour toutes les autres cultures en région Hauts-deFrance et en France, affichent un recul de 25 à 35% par rapport aux moyennes décennales. Dès le mois de juin, face aux conditions climatiques négatives, la coopérative agricole référente dans la région, Unéal, avait immédiatement pris des mesures pour accompagner ses adhérents dans leurs collectes en suspendant et allégeant les prélèvements. L’avantage est incontestable sur un marché estimé autour de 140 euros à ce jour et à tendance baissière, les sept autres pays exportateurs mondiaux de blé enregistrant des augmentations de récoltes. Pour soulager les trésoreries des exploitations agricoles, elle s’est également engagée à verser dès la première benne livrée une avance de 100 euros la tonne. Par ailleurs, une enveloppe de 250 000 euros est destinée aux éleveurs qui auraient des actions à mener suite à un audit financé par la Région.

Un soutien exceptionnel

Unéal a mis en place une commission exceptionnelle paritaire. Ainsi,trois mesures exceptionnelles ont été validées par le conseil d’administration pour accompagner chaque adhérent dans le respect des valeurs de transparence, d’équité, de mutualisme et de résilience de la coopérative. Il s’agit de soutenir leur trésorerie et d’optimiser leurs charges d’exploitation. Par ailleurs, la coopérative mobilise tous les partenaires régionaux, dont le Crédit agricole Nord de France et la Chambre régionale d’agriculture, pour développer une complémentarité de mesures. Dans le cadre de la solidarité intergénérationnelle, un dispositif spécifique est également proposé pour aider les jeunes agriculteurs (JA).

Trois mesures majeures Les décisions prises par la coopérative se déclinent en trois dispositions majeures. Une avance court terme sera proposée systématiquement, en partenariat avec les principales banques, partenaires du monde agricole. Unéal prend en charge le volet administratif en assurant le relais auprès des banques pour instruire les dossiers comme cela se fait en machinisme agricole. Une distribution exceptionnelle sera proposée à l’assemblée générale de décembre visant le doublement avec un minimum de 2,4 millions d’euros. Par mesure d’équité chère à la coopérative, elle concernera l’ensemble des adhérents et sera fonction de leur activité avec la coopérative lors de l’année précédente. La deuxième mesure concerne les 230 contrats JA dont le paiement des factures de semences et produits de santé et nutrition des plantes sera reporté au 30 septembre 2017. Cet effort pris en charge par la coopérative est évalué à 7 millions d’euros. Une troisième mesure « paiement anticipé » permettra de proposer aux adhérents disposant de trésorerie de payer par avance leurs approvisionnements en productions végétales et de bénéficier d’un escompte de 0,5% par mois (6% l’an). Cette avance financera le report d’échéance proposé aux JA.