La région Hauts-de-France s’engage sur l’apprentissage

Publié dans le numéro 3632 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

L’apprentissage est une des priorités de Xavier Bertrand.

Voté lors de la séance plénière du Conseil régional du 26 avril 2016, le plan Apprentissage vise à encourager les entreprises à recruter des apprentis et à dynamiser l’entrée des jeunes dans le monde du travail par des dispositifs d’aides ciblés.

L’aide d’initiative régionale. Par triplement du montant actuel de l’Aide au recrutement d’apprentis prévue par le Code du travail. En cas d’embauche
d’un apprenti de 18 ans et plus, 3 000 euros versés la première année du contrat pour les entreprises de moins de 250 salariés et 1 000 euros versés
les années suivantes pour celles de 11 à 20 salariés. En cas d’embauche d’un apprenti de moins de 18 ans, 1 000 euros versés uniquement la première année de contrat pour les entreprises de 11 à 249 salariés. La prime à l’apprentissage. À partir du 1er juin 2016, en cas d’embauche d’un apprenti de 18 ans et plus, 1 000 euros versés la première année du contrat pour les entreprises de moins de 250 salariés et les années suivantes pour les entreprises de 11 à 20 salariés. En cas d’embauche d’un apprenti de moins de 18 ans, 1 000 euros versés annuellement aux entreprises de moins de 11 salariés. L’aide d’initiative régionale et la prime à l’apprentissage ne sont pas cumulables la première année de contrat. L’aide au recrutement d’apprentis (ARA). 1 000 euros aux entreprises de moins de 250 salariés versés la première année du contrat à partir du 1er juin 2016, sous conditions (ne pas avoir employé d’apprentis depuis le 1er janvier de l’année précédente ou justifier embaucher plus d’apprentis qu’au 1er janvier de l’année précédente). Cumulable avec les deux aides précédentes.

Les aides aux apprentis L’aide de rentrée. 200 euros directs aux jeunes entamant un nouveau cycle de formation par alternance dès la rentrée 2016 via la « Carte génération ». Les aides régionales aux transports, à l’hébergement et à la restauration. Versées annuellement par les CFA aux apprentis et alternants qui partagent leur temps entre trois lieux de vie (CFA, domicile, entreprise) sur la base de forfaits (au kilomètre, par nuitée et par repas). Les appels à projets Mobilités. Auprès des CFA régionaux pour une mobilité européenne accrue et diversifiée des apprentis (jumelage, voyage d’études, réseau de formateurs…).

Un bouquet de services Il doit permettre d’offrir une information individualisée, de simplifier les démarches, de prévenir et prendre en charge les ruptures de contrat d’apprentissage grâce à un accompagnement continu et personnalisé du recrutement à la fin du contrat. Sont ainsi développés un simulateur en ligne pour le calcul des aides, une foire aux questions en ligne, un numéro vert 0 800 02 60 80, la carte « Génération #HDF », mais aussi la mobilisation d’un médiateur en amont et tout au long de la vie du contrat d’apprentissage, la démultiplication de la prospection d’offres de contrats, via notamment un cofinancement Région-Europe de développeurs de l’apprentissage pour prospecter de nouvelles entreprises, la création de points d’information dans les futures antennes régionales des territoires.