Valérie Létard célèbre l’Europe à IndustriLab

Publié dans le numéro 3625 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Valérie Létard découvre la salle de réalité virtuelle lors de la visite d’IndustriLab.

À l’occasion du joli mois de l’Europe, la vice-présidente des Hauts-deFrance s’est rendue au centre d’excellence régional inauguré il y a un an. Le projet a bénéficié d’une enveloppe de 7 millions d’euros provenant du Feder.

IndustriLab se formalise à la fois par un réseau réunissant acteurs de la recherche et industriels – dont Stelia Aerospace, 1 500 emplois sur le site de Méaulte – mais aussi par un bâtiment, inauguré il y a tout juste un an. Ce dernier, qui a nécessité 33 millions d’euros d’investissements, réunit aujourd’hui un espace de réalité virtuelle, des bureaux d’études, une hall industrielle de 3 000m2, des ateliers, un pôle de formation ou encore un espace de conférence. Centre de formation, de transfert de compétences, de recherche et d’innovation, IndustriLab mise sur la mutualisation des moyens pour permettre ainsi aux groupes comme aux PME de se retrouver sur un même lieu. « C’est une très belle vitrine pour nos clients, l’espace de réalité virtuelle nous permet par exemple de modifier un projet avant-même sa conception. Pour nous c’est aussi un excellent moyen de côtoyer d’autres acteurs » explique Rémi Desney, directeur technique de l’entreprise Baron, spécialisée dans l’élaboration de machines spécialisées qui a investi les lieux il y a deux semaines. « Sans la participation de l’Europe, il n’était pas possible de monter IndustriLab, cela a représenté un véritable levier économique pour ce projet », a rappelé Valérie Létard, vice-présidente déléguée aux solidarités avec les territoires, au contrat de plan État-Région, aux fonds structurels européens et à l’aménagement du territoire.

Levier économique La région Hauts-de-France bénéficie actuellement de 8 programmes européens. Le volet économique (Fonds européen de développement économique régional, Fonds social européen, Initiative pour l’emploi des jeunes) représente une enveloppe pour la période 2014-2020 d’1 milliard 147 millions d’euros (848 millions pour le Nord-Pas-de-Calais et 299,2 millions pour la Picardie). « Les fonds structurels européens participent pleinement à l’accélération du développement du territoire. Sur cette ZAC nous aurons sans doute besoin de l’Europe pour renforcer l’offre immobilière à destination des entreprises. La future pépinière pourrait ainsi bénéficier de l’impulsion de l’Europe », souligne Valérie Létard. En outre la grande région jouit également d’un programme de développement rural – plus de 119 milliards pour le Nord-Pas-de-Calais et 137 millions pour la Picardie – et d’un programme commun pour les affaires maritimes et la pêche de plus de 15 milliards.

Être opérationnel La Région, qui doit, depuis la loi NOTRe, mettre en place un schéma régional de développement économique d’innova
tion et d’internationalisation d’ici au 31 décembre, a décidé de consulter toutes les intercommunalités du territoire. L’objectif affiché étant de faire remonter leurs aspirations en matière d’aménagement et de programmes économiques. L’ensemble de ces territoires pourrait bénéficier des fonds européens pour leurs différents projets, faut-il encore pour cela qu’ils aient les clés nécessaires pour monter des dossiers régis par des critères de plus en plus stricts. « Nous allons devoir nous investir auprès des acteurs du territoire qui sont la première porte d’entrée des porteurs de projets, faire de la pédagogie, les aider à comprendre et maîtriser ces nouveaux programmes européens », assure la vice-présidente des Hauts-de-France rappelant au passage le besoin de consommation régulière et de qualité des enveloppes allouées sous peine de voir 6% du budget repartir à Bruxelles. « L’Europe est présente partout, il faut que nous nous mobilisions, que nous maîtrisions nos budgets et que nous allions au bout des projets générateurs d’emplois. IndustriLab est un exemple parfait de ce que peut apporter l’Europe sur notre région », s’est enthousiasmé Valérie Létard.