Profession : cordiste

Publié dans le numéro 3626 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Charles Hetroy se déplace dans toute la Picardie. Ici au parc Salomon à SaintValery. D

Récemment implantée à Saint-Valerysur-Somme, la Cordée valéricaine est une entreprise de travaux sur corde… Charles Hetroy, son gérant, effectue des travaux en hauteur pour des secteurs aussi différents que l’industrie, l’éolien ou l’entretien des arbres. 

Le métier de cordiste est rare dans la région. Après plusieurs années passées à travailler chez les chasseurs alpins, sur des lignes à haute tension pour RTE, puis à faire du travail sur corde (publicité, nettoyage…) sur Lyon, Charles Hetroy s’est installé en baie de Somme. Il intervient là où les moyens conventionnels, comme les échafaudages ou nacelles, ne sont pas utilisables. Pour lui, il ne fait aucun doute que sa profession, à l’origine pratiquée par des alpinistes, va prospérer.

Pas accessible « Je suis le seul localement. Il y a beaucoup de travail car j’interviens sur ce qui n’est pas accessible. Mon objectif est d’embaucher. Sur certains chantiers, nous sommes obligés d’être à deux. Le métier de cordiste est à la fois visuellement impressionnant, très physique et désormais essentiel pour plusieurs secteurs d’activité », présente-t-il. Concrètement, la Cordée valéricaine intervient principalement dans trois secteurs. Le premier concerne l’industrie, par exemple pour le nettoyage de silos, le remplacement de cheminées tubulaires, le nettoyage et le dégraissage de poutres ou structures métalliques. Charles Hetroy ajoute intervenir rapidement, grâce à la technique des cordes, et à des prix compétitifs. « Quelle que soit leur hauteur, j’interviens sur des bâtiments et ensembles industriels en respectant la législation. Je suis formé et qualifié pour effectuer des travaux dans différents corps de métier. » Autre domaine, l’éolien : « Dans la région, il y a beaucoup de parcs, explique l’ancien exploitant de parcs éoliens. D’ailleurs, je travaille avec WinLab pour la formation. Je peux assurer le nettoyage des pâles, des mâts, de tours, peindre, réaliser de l’expertise sur pâles, monter des mâts de mesure… »
Tailler mais pas couper L’élagage représente aussi une part importante de son emploi du temps. « Il y a beaucoup de demandes de la part des particuliers, confie-t-il.

Cela marche beaucoup au boucheà-oreille. Je fais de la coupe et du soin aux arbres. L’objectif est de préserver : on est toujours réticents à abattre. J’interviens dans les pavillons comme dans les grandes propriétés. Mes clients veulent réduire les arbres par peur pour leur maison ou pour se mettre en conformité avec la réglementation par rapport au voisinage. Les communes rencontrent aussi les mêmes problèmes autour de leurs bâtiments. » Charles Hetroy réalise aussi des prestations spéciales comme, par exemple, l’installation de filets de protection le long des falaises, la prise de vue-expertise-rapportphoto, la sécurisation d’accès pour les entrepreneurs du bâtiment, la pose de lignes de vie provisoires, le montage de bâches publicitaires ou de décorations lumineuses, les travaux sur écluses, la pose de dispositifs anti-volatiles, la dévégétalisation de façades…