Rémi Damiens, sculpteur aux mille facettes

Publié dans le numéro 3620 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Rémi Damiens prépare une ébauche pour une création future.

Depuis plus de trente ans, Rémi Damiens est installé dans son atelier à Hombleux, dans la Somme. Sculpteur de métier, il travaille avec passion le bois, la pierre, le métal, le  bronze et la céramique. Pour lui, la matière n’a pas de limite.

Lorsque le visiteur entre dans l’atelier de Rémi Damiens, il ne sait pas où poser les yeux, tant il y a de pièces à admirer. Elles sont en cours d’ébauche, terminées ou en phase d’inspiration. « Sculpter ce n’est pas compliqué. Pour le bois et la pierre, il suffit d’enlever ce qu’il y a de trop. Quant au métal, il faut mettre juste ce qu’il faut », explique Rémi Damiens devant une sculpture en cours, celle d’un coq en cuivre qui sera bientôt installée sur un monument aux morts.

Des sculptures équilibrées Si le cinquantenaire sculpte depuis toujours, son travail a énormément évolué et sa curiosité l’a conduit à découvrir les différentes techniques de travail. « J’ai commencé en tant qu’ébéniste mais ce métier a bien changé. Le particulier n’envisage plus de commander une salle à manger ou une chambre à coucher. En revanche, les amoureux de la matière aiment se faire plaisir et n’hésitent pas à s’offrir une sculpture pour mettre dans leur jardin ou leur intérieur », explique le sculpteur. De formation classique, complétée par un esprit créatif et rigoureux, Rémi Damiens obtient dans ses créations des lignes élégantes et équilibrées. L’artiste aime surtout les lignes épurées. Ses réalisations sont très souvent inspirées de la nature avec une approche sensuelle et originale. Adepte du rapport au nombre d’or (nombre de l’harmonie universelle), le sculpteur essaie de faire vivre ses créations aux propositions sacrées qui dégagent en chacune d’elles, une harmonie, un équilibre. Elles transmettent une énergie par leur mouvement. Lors de ces expositions, surtout en baie de Somme mais également en France et à l’étranger, ses sculptures font l’admiration du public. Sur la côte picarde, le sculpteur présente plus particulièrement les oiseaux tels que les avocettes en raku, les hérons, les bécasses au vol en bronze. Chaque modèle est une pièce unique. Les amoureux de la nature et les chasseurs apprécient également ses œuvres. « Mes premières œuvres animalières étaient en bois avec une prédilection pour les ronces et les loupes de noyer et d’orme qui se rapprochent du plumage mordoré des oiseaux. Mes sculptures ont ensuite évolué vers l’utilisation du bronze pour exprimer d’autres aspects de la matière. Le bronze étant toujours une valeur refuge et intemporelle pour les amateurs d’art », constate le sculpteur et d’ajouter : « Je travaille sur commande, l’écoute du client me permet de personnaliser les œuvres ». Rémi Damiens accorde également beaucoup de temps pour créer des œuvres nouvelles selon son inspiration.

Des particuliers aux collectivités territoriales Le sculpteur travaille avec les particuliers mais également avec les mairies, les communautés de communes, l’éducation nationale. Entre les installations sur les ronds points, les sculptures dans des lieux publics et des interventions avec les écoles, Rémi Damiens apprécie la diversité de son travail, sans oublier le plaisir de transmettre. Il ouvre son atelier aux personnes néophytes ou confirmées, qui souhaitent découvrir la matière.

F.D.