La Bpi partenaire des PME régionales

Publié dans le numéro 3620 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Nicolas Dufourcq (au centre), président de Bpifrance, avec Bertrand Fontaine (Bpi Nord-Pas-de-Calais, à gauche) et Yves Demars (Bpi Picardie). ©

Créée en 2012, la bpi continue de s’implanter sur le territoire régional et s’impose comme l’interlocutrice phare des PME, à qui elle prodigue financements et conseils.

Cette année encore, la Bpi a le vent en poupe sur l’ensemble du territoire national (voir encadré) et dans la région, où elle est particulièrement active. « Le montant réel engagé par la Bpi dans la grande Région cette année, c’est 1,38 milliard d’euros, résume Bertrand Fontaine, président de la Bpi Nord-Pas-deCalais. Notre métier, c’est de prendre des risques, d’accompagner et porter les entreprises qui veulent innover et investir. Nous les aidons à préparer demain. » En 2015, la Bpi a accompagné 6 850 entreprises, au travers de 7 864 projets. L’encours des prêts sans garantie a fortement augmenté, passant de 119 millions d’euros en 2014 à 139 millions d’euros en 2015. « C’est notre marque de fabrique, un peu de la folie, mais ça fonctionne. Ces prêts, pour lesquels nous ne demandons pas de garantie personnelle, sont un acte fort de confiance dans la croissance et dans les entreprises », assure Bertrand Fontaine. La Bpi aide également les entreprises dans la gestion de leur trésorerie, en leur proposant notamment une avance sur le CICE qui remporte un grand succès : la banque a avancé 234 millions d’euros à ce titre en 2015, un chiffre en augmentation de 33% par rapport à l’année précédente.

Effet levier L’année passée encore, la Bpi a affirmé sa différence par rapport aux autres institutions bancaires, publiques ou privées : quel que soit le type d’aide accordé, elle n’hésite pas à prêter à des entreprises présentant une solvabilité faible, voire très faible. Et la banque de rappeler son rôle primordial d’effet levier, dont la présence amorce les levées de capitaux et rassure les autres investisseurs, notamment les banques. Partenaire de la Région dans plusieurs fonds, la Bpi a lancé en

2015, conjointement avec elle, le Partenariat régional d’innovation, abondé à hauteur de 10 millions d’euros par l’État, et pour la même somme par la Région. 20 millions d’euros donc, pour financer l’innovation sur une période de 18 mois. D’ores et déjà, 5 millions d’euros ont été engagés dans la région en 2015, auprès de PME qui ont reçu des subventions oscillant entre 100 000 et 200 000 euros. Mais « le cœur du réacteur » de l’activité de la bpi, c’est bien l’activité de garantie, dont ont bénéficié 5 000 entreprises en 2015, qui ont reçu 284 millions d’euros de prêts. Une activité en hausse l’an passé, et qui devrait encore augmenter de 25% en 2016. Avec le fameux effet levier, qui veut que le privé complète, c’est près de 700 millions d’euros qui ont été prêtés aux entreprises régionales en 2015, a calculé la Bpi. Un vrai bol d’air pour les trésoreries des entreprises, et des fonds qui sont directement réinjectés dans l’économie régionale, se félicite la Bpi.

Investissement en fonds propres Dans sa boîte à outils, la Bpi compte aussi sur l’investissement en fonds propres, direct ou indirect, toujours minoritaire et toujours en partenariat avec d’autres investisseurs. La formule magique pour « créer des champions », assure Bertrand Fontaine, qui a recensé dix participations en direct de la Bpi en 2015, soit un total de plus de 200 depuis sa création, en 2012. « La plupart du temps, ce sont des primo-ouvertures de capital ; et il y a tout un travail psychologique à mener pour convaincre les entrepreneurs d’ouvrir. C’est un axe de développement fort pour le territoire, puisque nous n’arrivons pas qu’avec des financements, mais aussi avec des conseils. » 83 millions d’euros sont investis par la Bpi en direct dans des entreprises régionales et 58 millions d’euros, en indirect, au travers de divers fonds régionaux.
Vers l’international Enfin, dernière nouveauté lancée en 2015, la création d’un partenariat avec la Coface et Business France pour proposer aux entreprises de la région un accompagnement à l’étranger, grâce au label « Bpifrance Export ». Accompagnement personnalisé et financement adapté promettent aux entreprises la réussite de leurs projets internationaux. 29 entreprises ont bénéficié du prêt export en 2015, soutenues à hauteur de 16 millions d’euros par la Bpi, complétés par 51 millions d’euros issus de ses différents partenaires.

Jeanne MAGNIEN