Enchères : les maisons de vente doivent-elles craindre l’uberisation ?

Peu présents en ligne, les opérateurs de ventes volontaires conservent pour les objets d’art un fonctionnement traditionnel, salle des ventes et marteau. Mais de nouveaux acteurs apparaissent, balayant les subtilités – et les frais – de la réglementation française. Internet, c’est quelque chose de formidable, mais ça ne marche pas si bien que ça ». […]

14
Vous devez être connectés pour visualiser cet article