Les Rillettes de l’Ermitage : un savoir-faire artisanal

Publié dans le numéro 3599 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Grégory Pourbaix souhaite proposer un « bon produit » à ses clients.

Grégory Pourbaix souhaite proposer un « bon produit » à ses clients.

Ses parents (cinquième génération dans le métier) ont créé la société en 1976 à Lambersart, dans le Nord. Leur arrivée dans l’est de la Somme s’est faite grâce à Philippe Hacelin, le président de la société de développement Agro- Sphères.

En effet, comme l’explique Grégory Pourbaix : « Ce fut un long parcours. Nous avons visité pas moins de 18 sites dans toute la France, avant de trouver ceux de Distriva, à Nesle, partie s’installer dans une autre région. La superficie est de plus de 1 500 m2 . Nous travaillons à 80% à l’export et il était indispensable de nous agrandir afin de pérenniser l’activité de fin d’année et développer celle de toute l’année. Nous avons acheté en juin 2015 et démarré la fabrication en août. »

Une production de 230 tonnes par an

Il faut savoir que la rillette est un pur produit franco-français : le nom est d’ailleurs intraduisible dans une autre langue. L’approvisionnement consiste uniquement en viande de muscles (sans abats et sans viande séparée mécaniquement).

L’entreprise fabrique des rillettes de porc, dont l’origine est exclusivement française. Celles de canard et d’oie proviennent d’animaux élevés dans les pays de l’Est.

Les pays clients sont l’Allemagne, la Belgique, le Luxembourg et les DOM-TOM. L’entreprise a une filiale au Canada. Les autres clients sont des grossistes, des chaînes de supermarché et des importateurs.

De nombreux projets pour 2016

Grégory Pourbaix en fait part : « Très prochainement, je souhaite me rapprocher, entre autres, des acteurs locaux, c’est-à-dire des commerces de ville, afin de proposer nos produits aux particuliers. Nous avons la possibilité de doubler la production, notre potentiel prévu étant de 300 tonnes. Cela laisse envisager de nouvelles embauches dans les années à venir. J’ai également comme projet d’avoir un développement raisonné et raisonnable en France. Nous sommes une entreprise familiale et non une multinationale. La clé de notre réussite est de proposer un bon produit. Nous réaliserons en 2015 un chiffre d’affaires de 1 million huit cent mille euros et avons dix salariés à plein temps. »

Les Rillettes de l’Ermitage possèdent les certifications intégrant les hautes exigences requises en matière de sécurité alimentaire. Aucune des rillettes ne contient de gluten, allergènes, nitrates, lactose, conservateurs et saveurs artificielles. C’est le vrai savoir-faire français.