Leader Price mise sur le « management bienveillant »

Publié dans le numéro 3598 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Les managers picards de Leader Price, enseigne du groupe Casino, ont suivi en octobre dernier la formation du Dr Philippe Rodet à Reims.

Les managers picards de Leader Price, enseigne du groupe Casino, ont suivi en octobre dernier la formation du Dr Philippe Rodet à Reims.

Picardie La Gazette : Qu’est-ce que le management bienveillant ?
Dr Philippe Rodet :
Le management bienveillant a deux objectifs : augmenter la motivation des collaborateurs et diminuer les effets du stress. D’après une étude de la Cegos, rien qu’en 2014 le pourcentage de salariés démotivés augmente de 12%, passant de 40 à 52%. C’est pour cela que nous avons développé le « management bienveillant », qui s’appuie sur des leviers de motivation qui permettent à chacun de savoir à quoi il sert, choisir des objectifs au bon niveau, ambitieux et réaliste. Il s’agit aussi de laisser de l’autonomie aux collaborateurs, faisant ainsi émerger des émotions positives, qui elles-mêmes renforcent la créativité et les liens entre les salariés. C’est aussi être capable de dire merci, de faire plus de compliments que de reproches. Il s’agit de faire bouger des habitudes et de se rendre compte que si l’on adopte un comportement bienveillant vis-à-vis des autres, on diminue le stress et on va ainsi augmenter la motivation de tous.

P.L.G. : Comment se déroulent ces formations ?
P.R. :
Ce sont des formations interactives, où l’on va échanger avec les participants, identifier ensemble ce qui peut être vecteur de stress, mais aussi les inciter à être bienveillants. Nous demandons aux managers de nous tenir au courant des évolutions. Est-ce qu’ils ont mis des choses en place, est-ce que cela se passe bien, est-ce qu’ils ont rencontré des difficultés ?… Cette formation s’inscrit dans un éventail plus large d’actions mises en place par le groupe pour que tous aient à l’esprit cette idée de management bienveillant. Il y a une vraie fibre humaine chez les directeurs de magasin, qui ont envie de bien faire.

P.L.G. : Quels retours avez-vous de ces moments d’échanges ?
P.R. :
Je les ai de manière indirecte, quand je rencontre des collaborateurs qui me disent que telle chose a changé ou que maintenant ils font différemment. Cela n’a certainement pas infusé dans tout le groupe, mais il y a déjà un premier ressenti. Avant, lorsque l’on parlait de bienveillance, cela faisait sourire. Aujourd’hui, c’est considéré comme quelque chose de très sérieux.

P.L.G. : En tant que directrice de magasin Leader Price, quelle place occupe le management dans votre quotidien ?
Isabelle Labarre :
C’est une question très importante qui prend beaucoup de temps. Au sein du magasin de Tergnier, nous sommes dix, ce qui n’est pas évident à gérer au quotidien. Nous avons tous des caractères différents et parfois des problèmes personnels qui viennent se greffer. Il faut savoir gérer son stress, être à l’écoute des collaborateurs, faire attention à eux, surtout lorsqu’ils sont confrontés à des situations difficiles, comme une maladie grave ou le décès d’un proche. Il faut vraiment prendre le temps d’échanger et de s’écouter.

P.L.G. : Comment avez-vous perçu cette formation au management bienveillant ?
I.L. :
Je suis toujours prête pour ce types d’échanges. Ce n’était absolument pas ennuyeux, au contraire, c’était très intéressant. La question du management, on le vit au quotidien. En onze ans chez Leader Price, j’ai vu beaucoup de choses changer concernant cette problématique. Avant, les managers n’étaient pas forcément très proches de nous ou de nos problèmes. Aujourd’hui, la question humaine est vraiment centrale.

P.L.G : Que retenez-vous de cette rencontre autour du management bienveillant et comment cette conférence va-t-elle influer sur votre quotidien en tant que manager ?
I.L. :
Les outils mis en avant par le Dr Rodet, je les utilise déjà tous les jours, mais cela m’a motivée encore plus et m’a donné envie de faire encore plus attention à mes collaborateurs, à les encourager, les féliciter davantage.