Point relais pour l’emploi a domicile

Publié dans le numéro 3597 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Ce point relais apporte de la credibilite à Harmonessence.

Ce point relais apporte de la credibilite à Harmonessence.

C’est une reconnaissance de notre travail », se réjouit Delphine Demaille, présidente d’Harmonessence. Depuis 2012, la Fepem développe l’information sur l’emploi à domicile entre particuliers. Plus de 30 points relais « particulier emploi » sont déjà conventionnés en France. Il s’agit d’associer l’expertise de la Fepem à la proximité des collectivités afin de garantir une information fiable, actualisée et facilement accessible.

Des outils

L’un d’entre eux vient d’être créé dans les locaux de l’association Harmonessence à Abbeville. Elle sera outillée – formation, documentation, hotline téléphonique… – pour faciliter l’accueil des particuliers employeurs et de ceux qui souhaitent le devenir, des salariés et des candidats qui aimeraient intervenir chez les particuliers. « C’est le premier point relais que nous mettons en place en Picardie », explique Delphine Skzrynski, responsable régionale de la Fepem. La Fédération représente en France 3,6 millions de particuliers, dont 94 000 en Picardie (26 000 Aisne, 35 500 Oise et 32 500 pour la Somme). Ce qui représente 45 000 salariés, 53 millions d’heures déclarées et 234 millions d’euros de masse salariale nette versée. La zone d’emploi d’Abbeville compte 4 000 particuliers employeurs qui ont, en 2013, déclaré 562 918 heures, soit une masse salariale nette versée de 2,6 millions d’euros. Parmi les 4 033 particuliers employeurs, 448 sont bénéficiaires de l’APA (allocation personnalisée d’autonomie), 1 891 ont plus de 60 ans et 1 061 ont plus de 80 ans. D’autres point relais devraient voir le jour en 2016 à Amiens et à Saint- Quentin.

L’emploi à domicile semble cependant avoir de beaux jours devant lui. « Nous sentons une baisse du nombre des heures declarees, mais les besoins sont grandissants dans tout ce qui est dependance et maintien à domicile, poursuit-elle. Les beneficiaires de l’APA peuvent choisir leur salarie contrairement au mode prestataire. »

Bilan

Depuis 2005, date de création d’Harmonessence, 141 personnes ont retrouvé un emploi dans l’Abbevillois. « Nous savons que nous pouvons faire mille et une choses, mais nous n’avons pas les moyens de nos actions, regrette Delphine Demaille. Nous arrivons à maintenir l’emploi, mais pas comme nous le voudrions. Ce point relais va nous apporter de la credibilite, car, comme nous sommes un peu des electrons libres, nous ne rentrons pas dans les cases pour obtenir des financements suffisants. »

L’association occupe actuellement 42 personnes et compte 75 particuliers employeurs. Et 40% sont de retraités qui font appel à elle pour du ménage/repassage, des travaux d’espaces verts, de l’aide pour les personnes dépendantes. Les autres particuliers ont des besoins en ménage/repassage, garde d’enfant, entretien d’espaces verts…