Verallia achetée par Apollo

Publié dans le numéro 3580 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Une unité de fabrication de verre rachetée par l'entreprise américaine Apollo.

Une unité de fabrication de verre rachetée par l'entreprise américaine Apollo.

L’unité soissonnaise de fabrication de verre, fondée en 1825 par la famille Deviolaine, appartenait à Saint-Gobain depuis 1942. Verallia a réalisé 2,4 milliards de chiffre d’affaires en 2014, dégageant un excédent de près de 400 millions d’euros. Le prix de vente – 2,95 milliards – représente 7,5 fois l’excédent, chiffre appréciable pour les vendeurs.

Une continuité de l’emploi

Selon les analystes économiques, le fonds de pension Apollo n’est pas un de ces fonds vautours qui dépècent les entreprises. Au contraire, le fonds s’engage à conserver le management en place et partage le tour de table avec la BPI (Banque publique d’investissement), qui devrait acquérir 10% du capital. Les projets industriels en cours devraient être poursuivis. Le meilleur exemple est celui de la rénovation d’un four. Cette opération sera bien effectuée afin de continuer à produire, localement, du verre de couleur noire. Avec l’achat de l’entreprise Verallia, l’Américain finalise sa cinquième opération sur le territoire. Les premiers à être rachetés par Apollo sont Ascométal, Monier (toiture), Constellium (ex-Alcan EP) et dernièrement le soustraitant aéronautique Latécoère. Dans ce dernier, la société américaine devrait bientôt monter à 25% du capital.

Des dirigeants enthousiastes

« Le choix de Saint-Gobain s’est porté sur Apollo en raison de la qualité de son offre, de son adhésion au projet industriel et de son soutien aux salariés de Verallia », a justifié le groupe dans un communiqué publié le 8 juin. « Nous sommes très enthousiastes d’acquérir Verallia [et] nous avons hâte de collaborer avec le management et les salariés dont les compétences sont reconnues », ont, de leur côté, déclaré Robert Seminara et Jean- Luc Allavena, deux des dirigeants d’Apollo, dans le même communiqué.