Sur les Sentiers de la mémoire

Publié dans le numéro 3579 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Les panneaux 2 et 3 sont implantés à la médiathèque de Tergnier, située près de la gare SNCF. Le panneau 2 porte témoignage de l'implication des cheminots dans la Résistance. Le panneau 3 retrace les bombardements des 10 et 14 mai 1940 et ceux du 20 mai 1940.

Les panneaux 2 et 3 sont implantés à la médiathèque de Tergnier, située près de la gare SNCF. Le panneau 2 porte témoignage de l'implication des cheminots dans la Résistance. Le panneau 3 retrace les bombardements des 10 et 14 mai 1940 et ceux du 20 mai 1940.

La communauté de communes Chauny-Tergnier et le musée de la Résistance et de la Déportation de Picardie ont ouvert en mai dernier les Sentiers de la mémoire. Ce parcours plonge le visiteur dans l’histoire, celle de la guerre 39-45, à travers les témoignages de résistants et d’habitants. Des panneaux – 34 au total – ont été implantés dans les communes. Ils relatent des faits de guerre, des anecdotes, des récits que le visiteur peut découvrir sur place. Les informations sont facilement accessibles pour le grand public. L’accès aux Sentiers peut se faire par le papier et par le numérique. Les visiteurs peuvent en effet retrouver l’intégralité du contenu des panneaux sur la brochure papier disponible en trois langues. Pour les adeptes des outils numériques, une borne interactive a été installée dans le hall du musée de la Résistance et de la Déportation de Picardie, implanté dans la commune de Fargniers, commune associée de Tergnier. Il suffit de charger les applications MRDP-Picardie disponibles sur les stores Apple et Androïd pour organiser son parcours.

Deux parcours de découverte

Sur place, dès que le visiteur s’approche d’un panneau géolocalisé, signalé sur la carte par un point bleu, le contenu s’affiche. Un QRcode est par ailleurs disponible sur l’ensemble des panneaux. L’avantage d’un contenu numérique est qu’il est évolutif et pourra être enrichi au fur et à mesure de nouveaux témoignages collectés. Outre les informations et illustrations portées sur les panneaux, il est possible d’entendre en complément des documents sonores, des témoignages et de découvrir des photos ou illustrations supplémentaires. Deux parcours ont été identifiés : l’un consacré plus spécifiquement aux aviateurs, l’autre englobant l’ensemble et baptisé Le Grand Parcours. Sur la thématique des aviateurs, le travail de recherche mené repose notamment sur le livre codé du capitaine Etienne Dromas, fondateur du musée. Des fiches ont été rédigées et sont disponibles sur le site Internet pour permettre aux visiteurs de préparer au mieux leur parcours selon le mode pratique choisi : en individuel, en groupe, en voiture particulière, en car, avec ou sans guide pour accompagner la visite. La communauté de communes Chauny-Tergnier et le musée de la Résistance et de la Déportation de Picardie organiseront des visites ouvertes à tous lors des Journées du patrimoine, les samedi et dimanche 19 et 20 septembre 2015.

Graziella BASILE