Serenys Évolution, bonne santé intérieure visible à l’extérieur

Publié dans le numéro 3577 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Viviane Etenna s’appuie pour ses travaux sur les recherches de l’INRS ainsi que sur les fondamentaux de la conduite de projet.

Viviane Etenna s’appuie pour ses travaux sur les recherches de l’INRS ainsi que sur les fondamentaux de la conduite de projet.

Psychologue depuis 2010, Viviane Etenna dispose d’une maîtrise en sciences sanitaires et sociales, elle a suivi également une formation en management projets. Riche de ses connaissances, elle fut responsable d’un service en charge des personnes en difficultés en Seine- Saint-Denis. « J’ai été directement confrontée à la souffrance au travail », explique-t-elle. « Je n’ai pas trouvé à l’extérieur une prestation pour m’aider à avancer et accompagner mon équipe ». À partir de ce constat, la psychologue va élaborer son projet entrepreneurial pour la santé au travail et la prévention des risques psychosociaux. Envisageant d’abord de devenir entrepreneuse/salariée, elle opte finalement pour le statut de chef d’entreprise. « J’ai été accompagnée par la BGE de l’Aisne et j’ai fait une belle rencontre avec M.Coupey, de la CGPME Aisne. Tous m’ont beaucoup aidée », relate Viviane Etenna, toujours avide de rencontres.

Au service des individus
L’entrepreneuse s’installe en décembre 2014 à la pépinière Les ambassadeurs, dont elle préside Le cercle depuis le 22 juin 2015. Son projet y a été particulièrement bien accueilli, même si pour le moment les PME restent difficiles à convaincre. « Je l’explique par un manque de mise à distance entre l’entrepreneur et l’entreprise », confie la psychologue, qui travaille déjà avec des particuliers et des institutions, comme des collectivités locales. « C’est aussi mon rôle de gagner la confiance. Il faut oser se faire accompagner, pour avancer ». Son service de conseils pour la santé au travail permet de lutter contre les risques psychosociaux, d’enrichir le Document Unique d’évaluation des risques, d’améliorer le bien-être des salariés, facilitant ainsi la gestion de l’absentéisme et améliorant la créativité de la structure. Viviane Etenna peut mobiliser de nombreux outils, de la relaxation à l’autohypnose, en passant par la sophrologie et des entretiens plus classiques. « Ce n’est pas du temps de perdu, au contraire. Une heure de relaxation en vaut six de sommeil. Pour être créatif et efficace, il faut être reposé psychiquement », souligne l’entrepreneuse.
Compartimenter les services
Abordant les entreprises comme des entités, Viviane Etenna se rend sur place pour faire un travail de groupe. « Il ne s’agit pas d’un travail interpersonnel comme on le pense souvent mais d’une dynamique collective », précise la psychologue. Pour les situations individuelles, elle reçoit dans son cabinet, afin de compartimenter ses interventions et garantir la discrétion nécessaire. En luttant contre la souffrance au travail, cette chef d’entreprise ménage les outils les plus importants : les individus. Une tâche gigantesque à laquelle s’attaque avec passion Viviane Etenna : « Les grandes entreprises et les institutions se sont emparées du sujet, je pense que les PME suivront. Je me donne encore un an pour percer ».