Le conseil régional lance un nouveau pôle d’excellence

Publié dans le numéro 3580 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Le futur pôle d’excellence VimLab rassemblera les secteurs de la domotique, de l’efficacité énergétique et du bâtiment.

Le futur pôle d’excellence VimLab rassemblera les secteurs de la domotique, de l’efficacité énergétique et du bâtiment.

À l’occasion de la 10e édition du Printemps de l’industrie en mars, Claude Gewerc, président du conseil régional de Picardie, a annoncé la création de VimLab. Ce centre permettra aux entreprises du Vimeu de se positionner au mieux sur le marché de l’habitat du futur. Ce territoire picard concentre 200 entreprises, vectrices de 6 000 emplois, essentiellement tournées vers la serrurerie, la robinetterie et la quincaillerie. Parmi eux, le groupe Muller qui, via le concepteur de chauffe-eau intelligents Auer, est aujourd’hui l’un des moteurs de VimLab. La Vallée de la Bresle doit également bénéficier de ce projet.

Rassembler les industriels

« Lors de la phase exploratoire, une enquête a été menée pour connaître les envies et besoins du secteur. Les attentes en termes de mutualisation de moyens se sont confirmées. Si cette logique existe déjà avec le C2T en Picardie maritime, il est question avec VimLab d’aller encore plus loin », explique René Anger, conseiller spécial du président. Le questionnaire envoyé à 130 entreprises au mois d’avril les interrogeait notamment sur leurs attentes en termes de ressources mobilisables pour leurs projets d’innovations. « Nous avons constaté qu’il y avait des attentes importantes en matière de simulation numérique et de prototypage rapide, ce qui peut se comprendre puisqu’on a sur le territoire des entreprises qui développent des produits designés », souligne Jean-Denis Collé, responsable du département industrie au sein du conseil régional. C’est le cas par exemple de la Vallée de la Bresle qui abrite 70% de la production mondiale de flacons de parfums, éléments importants du marketing produits.

L’objectif de VimLab est également de favoriser la prise de risque des entreprises. Si le temps de recherche et développement n’est pas directement rentable, un pôle d’excellence comme celui-ci permettrait aux industriels d’aller plus loin dans leur réflexion, ce qui est par exemple le cas d’IndustriLab. Comme à Méaulte, des échanges et partenariats inter-entreprises mais aussi avec des établissements d’enseignement supérieur de recherches ou encore des laboratoires sont envisagés.

Choisir les bons outils

La formation devrait aussi être au cœur de ce projet, comme le confirme René Anger : « Le Vimeu possède une véritable mémoire industrielle. Il faut en être fier et se l’approprier, notamment en développant la formation sur ce territoire pour répondre aux besoins des entreprises et ainsi créer de l’emploi ». Actuellement, des groupes de travail planchent sur la construction même de VimLab, menant des réflexions sur les meilleures technologies à intégrer à ce projet, les filières ou formations à encourager et les moyens à mettre en place pour réaliser ce programme. « Le Vimeu est un territoire dynamique avec de vrais chefs d’entreprises animés par une envie collective de faire avancer les choses. La Région a vocation à rassembler ces énergies, l’industrie a d’ailleurs toujours été un axe majeur pour nous. Avec ces pôles d’excellence il est aussi question d’aménagement et de développement de la Picardie », conclut le conseiller spécial du président.