GSF Stella, entreprise responsable

Publié dans le numéro 3577 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

GSF Stella a fait l’acquisition d’un véhicule 100% électrique en mars dernier, qui tourne sur plusieurs sites amiénois.

GSF Stella a fait l’acquisition d’un véhicule 100% électrique en mars dernier, qui tourne sur plusieurs sites amiénois.

Le maître-mot de GSF Stella : la proximité, un gage de réactivité pour la centaine de clients (situés dans la Somme) que compte l’entreprise, des professionnels de tous secteurs – hospitalier, pharmaceutique, agroalimentaire, tertiaire, industrie… Et pour assurer un service optimal, GSF Stella compte cinq inspecteurs qui supervisent chacun un secteur du département : l’est, Amiens (avec trois secteurs identifiés), et l’ouest (d’Abbeville à Mers-les-Bains). GSF a parallèlement développé des services associés au nettoyage, un moyen de fidéliser sa clientèle – dont les contrats de trois ans sont renouvelés à 96% -, à qui elle propose l’entretien des espaces verts, des travaux de plomberie, ou de la petite maintenance.
Aller plus loin que la loi…
Fin mars 2015, GSF Stella a fait l’acquisition d’un véhicule 100% électrique conduit par une des 30 chefs d’équipe de la société et qui tourne dans la capitale picarde « et consomme seulement 110 grammes de Co² avec une autonomie de 80 kilomètres », explique le directeur qui prévoit déjà d’acheter dans les trois prochaines années deux autres véhicules. Une stratégie assumée qui entre dans le cadre de la démarche RSE initiée par le groupe, mais avec la volonté « d’aller plus loin que ce que la loi préconise ». D’où les actions mises en place par Julien Crépin : « La proximité, cela passe aussi par des actions du quotidien : s’appeler par son prénom pour instaurer avec le personnel, qui travaille souvent pour d’autres employeurs en parallèle, une relation de confiance, former les équipes aux nouvelles techniques de nettoyage, aux bons gestes et postures à adopter, aux méthodes de management, ou en ce qui concerne les relations-clients… » Toujours dans le même esprit, l’entreprise travaille main dans la main avec ses fournisseurs pour réduire les bruits et vibrations, et diminuer de façon globale la pénibilité au travail. Elle a signé en novembre 2014 la charte diversité : « GSF Stella est référent auprès de l’Agefiph pour l’embauche de travailleurs handicapés, ce qui permet entre autres de passer au- dessus de la barrière du diplôme, il suffit que les candidats soient motivés, à nous ensuite de les former », note Julien Crépin.
Les projets ? « Nous avons trois axes de développement, révèle le directeur. Dans le nucléaire, la santé et l’agroalimentaire, des agents ont été recrutés pour les deux derniers secteurs, ils ont pour mission d’accompagner les directeurs d’établissements pour réussir leur audit interne. » Julien Crépin aimerait développer l’aspect RSE, en ce qui concerne notamment les horaires de travail décalés (les employés travaillent souvent de 5 heures à 8 h 30 et à partir de 16 heures). « Nous proposons à nos clients de faire venir nos équipes en journée, certains sont sensibles à cette démarche et jouent le jeu… ». Si la fidélisation des clients est importante, celle des agents ne l’est pas moins aux yeux du directeur : il entend développer les contrats à temps plein pour « fidéliser les meilleurs salariés et proposer aux clients un service optimal ».