Concours jeunes talents du numérique : trois projets récompensés

Publié dans le numéro 3577 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Pour la ville de Saint-Quentin, ces jeunes confortent la stratégie entreprise autour de la robonumérique.

Pour la ville de Saint-Quentin, ces jeunes confortent la stratégie entreprise autour de la robonumérique.

Chaque jour, des dizaines d’applications pour Smartphone sont mises en ligne. Trois d’entre elles ont vu le jour à Saint- Quentin sur un coin de feuille blanche ou dans un canapé. Des créations sorties de l’imagination de jeunes férus d’informatique et récompensés au concours des jeunes talents du numérique 2015 organisé par la communauté d’agglomération de Saint-Quentin avec le soutien de l’État, de l’université Pôle Jules Verne et de la Caisse des dépôts. Le premier prix a été remis à Timothy L’Huillier et Benjamin Robitaillie pour leur application permettant de relier de vieilles enceintes à Internet en les contrôlant depuis son téléphone tout en étant dans le canapé en sirotant une boisson entre copains. « Plus besoin d’investir dans de nouvelles enceintes pour écouter ses morceaux préférés. Avec notre application, nos anciennes enceintes retrouvent une seconde vie. Une innovation qui a permis à ces deux jeunes d’empocher un chèque de 4 900 euros qui leur permettra de poursuivre l’aventure en commercialisant leur produit.
Des bus connectés
Le second prix a été décerné à un jeune trio pour leur bus connecté. L’équipe a travaillé en étroite collaboration avec les transports urbains les Pastels de Saint-Quentin pour développer une application qui donnera des informations aux usagers sur la prochaine arrivée du bus ou quelle ligne desserve tel quartier. « Nous répondons à une demande des transports urbains qui devront apporter une information en temps réel », expliquent Matthieu Derache, Victorien Vanroy et Matthieu Lescieux, qui proposeront leur application à d’autres régies de l’hexagone, voire à l’international. « Nous avons ajouté à cette application de la publicité géolocalisée.» Le troisième prix a été remis à SportMeUp, une application de rencontre géolocalisée entre sportifs. « L’idée est de trouver dans son environnement proche des partenaires pour faire une partie de foot, de basket ou tout autre sport », précisent Baziuk Vincent, Petitcunot Clément et Héraly Nicolas.
Nous jouons un rôle d’accompagnateur
Ce concours fait suite au Hackathon qui a eu lieu en mai et auquel ont participé 60 participants répartis en onze équipes. « Le concours des jeunes talents du numérique est un axe fort du développement économique de Saint-Quentin et de sa stratégie robonumérique », précise Frédérique Macarez, chargée du développement économique à la communauté d’agglomération. Pour le président de l’Université Jules Verne, Michel Brazier, « nous jouons là un rôle d’accompagnateur. Ce qui est entrepris à Saint-Quentin est un exemple pour notre région.» Certains des participants à ce concours sont étudiants à l’université de Picardie. Cette nouvelle édition a reçu le soutien financier de la Caisse des dépôts à hauteur de 5 000 euros en complément des 30 000 euros de la Communauté d’agglomération.

J.L.