Comnicia : le e-learning soissonnais se développe encore

Publié dans le numéro 3579 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Les formations sont accessibles sur Internet, depuis n'importe quel support.

Les formations sont accessibles sur Internet, depuis n'importe quel support.

Studi est donc le nouveau nom de ce groupe, présidé par Alain Crémont, qui comprend désormais trois écoles et deux structures d’appui : Comptalia (métiers de la comptabilité et de la finance), Ecolems (métiers des services à la personne, beauté et santé) 3 000 élèves, Comnicia, (école de commerce, vente, marketing, communication, du CAP au master, opérationnelle en septembre prochain), Videolys (production de vidéos pédagogiques) et Performalys (centre de ressources client, appels téléphoniques de commercialisation des formations et de suivi des élèves). L’ensemble représente 90 emplois, moitié à Soissons, moitié à Montpellier. À ce chiffre s’ajoute une centaine de consultants, enseignants, intervenant de façon ponctuelle dans la mise au point du contenu des formations. Le principe des fondateurs est le suivant : créer des écoles dans des secteurs où il existe des emplois, pour insérer les apprenants dans le monde professionnel. L’activité progresse pour trois raisons : la réponse à un vrai besoin, la qualité des formations proposées, un marketing conséquent pour le faire savoir (15% pour accompagner ce développement). Alain Crémont n’est que président : pour des raisons d’éventuels conflits d’intérêts, et aussi de gestion du temps (il est maire de Soissons). Il a quitté les fonctions opérationnelles et s’occupe principalement de la stratégie quelques heures par semaine. Il dispose d’une équipe autour de lui, en premier Pierre Charvet, directeur général délégué, à l’origine de la démarche. La direction est fortement qualifiée et expérimentée.

Plusieurs supports

En 1999, il avait créé le premier site français web compta-finances, mais l’éclatement de la bulle Internet en 2001 l’avait fortement déstabilisé. Son entreprise, alors en redressement judiciaire, a été achetée par Alain Crémont et ensemble ils ont porté l’affaire, avec passion, au stade où elle existe aujourd’hui. Au parc Gouraud, le groupe est propriétaire du 2e étage du bâtiment L’Envol (avec une possibilité d’extension), où se trouvent le siège social, les fonctions centrales, le centre d’appels. À Pérols, près de Montpellier, il est propriétaire de 1 000 m2 qui accueillent le service développement et la pédagogie. Pourquoi Soissons ? Alain Crémont explique : « Parce que je suis Soissonnais tout simplement. Je souhaite voir se développer ici une vraie compétence dans ces filières sur notre territoire. » Les formations sont diffusées sur Internet après l’inscription de l’élève. Les vidéos sont accessibles sur ordinateur, mais aussi sur tablettes, mieux adaptées au public d’Ecolems par exemple. L’élève peut apprendre à tout moment, à domicile, dans les transports en commun etc. Pour Ecolems, le public est presque exclusivement constitué de jeunes femmes (98%), âgées d’une vingtaine d’années. Comptalia s’adresse à un public plus mélangé, des gens voulant compléter une formation initiale ou rebondir et se reconvertir. À terme, une évolution se dessine vers le blended, le mix entre scolarité physique et scolarité distancielle. Le milieu universitaire et les grandes écoles s’intéressent à ces process, appelés aussi pédagogie inversée. Studi est leader dans le monde francophone, avec une forte présence dans les Dom-Tom, et vient de nouer un partenariat avec une école algérienne.