Le monde de l’entreprise veut s’allier avec celui du sport

Publié dans le numéro 3567 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Jean-Claude Olesky (à d.) s'est félicité de la création du club Sport et entreprise.

Jean-Claude Olesky (à d.) s'est félicité de la création du club Sport et entreprise.

Dans l’entreprise, on est comme les sportifs de haut niveau. On a aussi le sens de se dépasser. » C’est par ces mots que Jean-Claude Olesky, le président du Medef de la Somme, a conclu l’introduction à cette soirée du 23 avril. Dans un des salons du Coliseum d’Amiens, près de 70 personnes sont venues assister au lancement du club Sport et entreprise. Cet accord national entre le Medef et le Comité national olympique et sportif (CNOSF), adapté à l’échelle régionale, veut favoriser le rapprochement et les réflexions communes entre sport et entreprise. « L’objet de cette soirée est d’informer les chefs d’entreprises sur ce que le sport peut apporter à leur activité et leur développement. Une autre des finalités est de construire une dynamique territoriale entre les univers du sport et de l’économie », a rappelé Estelle Morcant-Riquier, présidente du club Sport et entreprise.

« Moi, c’est l’expérience du haut niveau qui m’a amenée à l’entrepreneuriat. C’est cette idée que l’on partage au sein du Medef », a relaté Dominique Carlac’h, présidente du comité sport du Medef. L’ex-championne de 400 mètres est venue à l’occasion de ce lancement pour expliquer les volontés au niveau national. Près d’une vingtaine de sections départementales ont déjà créé leur club. Dominique Carlac’h a profité du moment pour présenter les travaux nationaux du Medef : « On a lancé une étude, en compagnie du CNOSF, pour voir l’impact du sport sur le dirigeant et sur l’aspect sociétal dans l’entreprise. On va également mettre en place un principe d’accompagnement parrain/filleul. L’entrepreneur accueillera durant une journée un sportif de haut niveau avant de passer une journée sur son lieu d’entraînement. Ce procédé a déjà été testé l’an dernier avec une vingtaine de militaires », a expliqué la dirigeante de D&Consultants.

Entrepreneurs, sportifs : même combat

« Une entreprise qui n’est pas capable de déterminer ses objectifs, c’est une entreprise qui ne marche pas. Pour les sportifs de haut niveau, c’est identique. » Yves Bouger, le président de la Fédération française de volley-ball (FFVB) et PDG du groupe HF Company, a exprimé les similitudes entre le monde entrepreneurial et sportif au cours d’une table ronde. Jérémy Stravius, champion olympique, mondial, continental et national, ne s’est pas opposé à lui.

« La rigueur l’envie, et la motivation sont des compétences qu’il faut aussi dans le monde de l’entreprise. » Les propos du nageur n’ont pas été contredis. Au contraire, Anthony Mortas (ex-international de hockey sur glace, dirigeant d’Immo en Somme) et Michel Chrétien (entraîneur national de natation) ont prolongé son discours. Le club est désormais lancé. Prochain rendez-vous le 4 juin au BMB qui est consacré à l’accueil des clubs sportifs.

Alexandre BARLOT