Inauguration du pôle Santé

Publié dans le numéro 3568 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Claude Gewerc, Nicole Klein, Michel Brazier et Valérie Cabuil ont inauguré ce nouveau pôle Santé.

Claude Gewerc, Nicole Klein, Michel Brazier et Valérie Cabuil ont inauguré ce nouveau pôle Santé.

Débutés en 2013, les travaux du pôle Santé avaient un objectif simple : faciliter la vie quotidienne et améliorer les conditions de travail des chercheurs et des étudiants picards. Entouré par Nicole Klein, préfète de la région Picardie, Valérie Cabuil, rectrice de l’académie d’Amiens et Michel Brazier, président de l’Université de Picardie Jules Verne (UPJV), Claude Gewerc, président du conseil régional de Picardie, a découvert les deux sites qui donnent désormais de la lisibilité à l’organisation de la recherche et de l’enseignement supérieur en matière de santé.

Des laboratoires de pointe

Installé sur le site du CHU, le Centre universitaire de recherche en santé (CURS) qui a nécessité un investissement de 20 millions d’euros (10 millions de l’Europe, 5 millions de l’État et 5 millions de la Région), s’étend sur 6 000 m2 . Il compte huit laboratoires de recherche ainsi que deux plateformes d’équipements scientifiques. Parmi ces centres, on peut notamment citer l’unité de virologie clinique et fondamentale qui a pour objectif d’identifier des antiviraux contre l’Hépatite C, un groupe de recherche sur l’alcool et les pharmacodépendances ou encore deux plateformes d’équipements scientifiques où sont notamment mutualisés des instruments de pointe sur l’imagerie cellulaire et l’analyse des protéines.

« Nous sommes véritablement entrés dans le XXe siècle », s’enthousiasme Paulo Marcelo, directeur de la plateforme d’Ingénierie cellulaire & analyses des protéines (ICAP) avant d’ajouter : « Ce sont des conditions idéales pour développer la recherche. » Un avis partagé par Claude Gewerc. Ce dernier a déclaré à l’issue de la visite du site : « Je suis particulièrement fier de ces réalisations pour lesquelles je me suis personnellement engagé. Ce Pôle est le vaisseau amiral de la santé en Picardie, il donne de la visibilité à la recherche et à l’enseignement qui sont des axes forts du développement d’Amiens mais aussi de la région. »

Étudier dans de bonnes conditions

À quelques pas de ce nouveau Pôle d’excellence, le bâtiment G, implanté rue du campus. Il regroupe depuis jan- vier 2015 les quelque 1 800 étudiants de première année commune aux études de santé (PACES) sur 4 500 m2 . Cela représente un investissement global de 15 millions d’euros (10 en provenance de la région et 5 de l’État).

Les élèves bénéficient à présent de salles de cours modulables de 50 à 100 places et de trois amphithéâtres dont deux peuvent accueillir jusqu’à 625 personnes. Les cours, disponibles en podcast, peuvent également être dispensés par vidéotransmission.

Des installations saluées par Michel Brazier qui s’est dit « très fier de ces bâtiments qui permettront à la recherche de produire de nouveaux savoirs et à l’enseignement de transmettre ces savoirs. » De son côté, Valérie Cabuil a mis en avant « un projet fédérateur qui permettra de maximiser les échanges entre les chercheurs, les étudiants et le CHU. »