Finale nationale des Trophées de la robotique

Publié dans le numéro 3569 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Le public est venu nombreux encourager et applaudir les compétiteurs.

Le public est venu nombreux encourager et applaudir les compétiteurs.

Pour la deuxième année consécutive, la ville de Saint-Quentin – en partenariat avec la communauté d’agglomération saint-quentinoise – a accueilli cette finale nationale organisée par l’association Planète sciences. Les Trophées de robotique consistent en des défis ludiques et techniques proposés aux jeunes de 7 à 18 ans. Ce sont donc 64 équipes, soit environ 500 jeunes venus de toute la France, qui ont participé à cette finale avec plus de 700 visiteurs par jour. Chaque équipe a disposé d’environ six mois pour mener à bien son projet. Dans le hall du Palais des sports, Nao, le robot de l’Agence de développement économique du Saint-Quentinois, a suscité la curiosité et la fascination des visiteurs.

Mettre en place un projet scientifique

« Les objectifs de ces Trophées de la robotique sont de permettre aux jeunes de mettre en pratique des connaissances techniques et de travailler en équipe autour de la conception et la construction d’un robot filoguidé », explique Yasmine Aljai, bénévole à l’association Planète sciences. Cette année, le thème choisi était le cinéma. Les robots cinéastes avaient des tâches bien précises à réaliser devant un public conquis par ce spectacle de robotique. Une retransmission vidéo des matches en direct a permis aux spectateurs de suivre tous les détails des actions de jeu.

Des entreprises partenaires

Quelques entreprises comme industrie Lab-Faurécia, Industrib-lab Yamaha, MBK, Fanuc étaient partenaires de cette finale ainsi que Conrad, entreprise spécialisée dans l’électronique, partenaire pour la première fois. L’agglomération saint-quentinoise souhaite avec ce type de manifestation sensibiliser les jeunes à la robonumérique, d’autant plus que le lycée Condorcet propose un BTS dans ce domaine, avec dans quelques temps une licence et un master.

Brice, 19 ans, jeune étudiant en DUT génie mécanique en alternance chez Airbus, explique qu’il a découvert la mécanique grâce aux animations de Planète sciences.

Aujourd’hui, il est arbitre mais il se souvient de ces neuf années de participation aux Trophées, dont sept années avec sa propre équipe.

L’association Planète sciences, c’est quoi ?

Planète Sciences est association sans but lucratif, créée en 1962. Elle propose des activités en astronomie, espace, environnement et robotique. Pour créer, améliorer et diversifier ses animations, elle a des liens étroits avec les chercheurs et les ingénieurs. L’association offre différents types de formation (BAFA ou stages techniques) et réalise des documents (ouvrages, fiches…) et des outils pédagogiques. Planète Sciences intervient dans différents cadres tels que les écoles, lycées, les établissements d’enseignement supérieur, et les centres de loisirs et de vacances dans les quartiers. L’association réalise ses activités, souvent dans le cadre de partenariats, qui s’inscrivent dans les actions destinées aux jeunes et au grand public et initiées par les collectivités territoriales, l’Éducation nationale, les ministères, les organismes de recherche, ou encore les entreprises et fondations.