Le temps partagé, une nouvelle façon de travailler

Publié dans le numéro 3559 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

L’équipe de WebexpR, installé à Lacroix Saint-Ouen, à la Zac Mercière, est spécialisée dans la communication digitale des entreprises (vidéo,web, print).

L’équipe de WebexpR, installé à Lacroix Saint-Ouen, à la Zac Mercière, est spécialisée dans la communication digitale des entreprises (vidéo,web, print).

Le temps partagé serait-il la nouvelle stratégie des entreprises ? Dans tous les cas, cette pratique fait parler d’elle et est de plus en plus appréciée par les patrons mais aussi par les salariés concernés. Le seul problème pour les entreprises : comment la mettre en place ? La chambre de commerce et d’industrie (CCI) de l’Oise envisage donc de créer un Groupement d’employeurs (GE) pour satisfaire cette demande. Le but ? Réduire les coûts et partager les compétences. « Un recrutement qui permettrait de satisfaire les besoins ponctuels d’entreprises qui n’ont pas la possibilité ou les moyens d’embaucher un salarié à temps plein, précise Céline Yvon, en charge de ce dossier à la CCI, le salarié sera recruté en CDI par le GE et son temps de travail partagé entre plusieurs entreprises. » Un bon moyen de donner un coup de pouce aux PME et TPE : le secrétariat, le domaine du juridique ou encore des ressources humaines sont notamment concernés.

Le rôle de ce GE sera d’administrer les salariés, de les mettre en relation avec les entreprises et de gérer la bonne répartition des tâches ainsi que toute la partie Ressources humaines (recrutement du salarié en temps partiel, contrat de mise à disposition, suivi d’activité, etc.)… donc zéro travail pour les entreprises. Philippe Enjolras s’explique : « L’intérêt pour notre territoire est triple. Le GE permet de créer et de maintenir de l’emploi dans l’Oise, de lutter contre la précarité et de faciliter la vie de nos membres qui seront épargnés de toute la charge administrative. »

Grande enquête Et cette charge n’est pas des moindre. La CCI de l’Oise a lancé une grande enquête dans tout le département pour évaluer les besoins de chaque entreprise, via un questionnaire. Cette dernière va permettre d’organiser le Groupement d’entreprises, qui sera une association, dirigée par des chefs d’entreprises et des membres de la CCI. À l’instar de WebexpR, une quarantaine d’entreprises ont déjà répondu favorablement à cette initiative. « Je trouve que c’est une bonne initiative et cela peut nous évite le casse-tête du recrutement, explique Valentin Barthel dirigeant de l’agence de communication WebexpR, implantée à Lacroix Saint-Ouen, avec son associé Pierre- Guillaume Villedary. Nous sommes une jeune entreprise et nous aimerions embaucher une assistante commerciale et administrative à temps partiel. Nous envisageons de doubler d’effectif d’ici septembre et ce GE nous permettrait d’être flexibles car aujourd’hui, en France, embaucher en CDI, c’est compliqué. » Toutes les sociétés isariennes sont concernées par ce dispositif. Et l’intérêt est double, que se soit pour les entreprises que pour les salariés. « Plus il y a d’entreprises qui intègrent ce GE plus il sera efficace », précise Céline Yvon.