L@b et sécurité des entreprises : un enjeu fort pour la CCI d’Amiens

Publié dans le numéro 3561 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Vandalisme, vol, escroquerie… : comment renforcer la sécurité de son entreprise ? Dominique Lemaire, de la CCI, a rappelé le dispositif mis en place par la Chambre depuis fin 2013 pour améliorer la sécurité des commerces, avec un réseau d’alertes SMS qui rassemble 1 024 inscrits. « Cela évite des délits : on alerte la gendarmerie qui intervient très vite ; elle envoie des alertes SMS à tous les commerçants faisant partie du réseau pour qu’ils soient vigilants. Maintenant il y a le réseau Alertes entreprises Somme qui concerne les vols de métaux, de carburants, les effractions. Leur augmentation en 2014 a été forte. La CCI apporte un réseau mutualisé. » L’adjudant Régis Bocket, référent sûreté du groupement de gendarmerie départementale de la Somme à Amiens, a présenté les bonnes pratiques et les dispositifs existants. « En mars – soit demain –, en accord avec la préfecture, la gendarmerie et la police, il y aura une plateforme adaptée. Alerte commerces en 2014 a envoyé 17 720 SMS dans tout le département. Amiens était le plus concerné, suivi par le littoral. Alerte entreprises, lancé par la CCI, fonctionnera en avril prochain, tout comme Alerte agriculteurs. Stop cambriolages pour les particuliers fonctionnera sur smartphone et en temps réel. Tous ces services sont gratuits. » La gendarmerie se rend dans les entreprises pour les sensibiliser et les conseiller, les incitant à prendre des mesures préventives, comme rompre avec les habitudes qui sont facilement repérables. Elle intervient aussi en matière d’intelligence économique, aussi importante que la protection des biens classiques. Pour toute information, celle-ci met à disposition son site www referentsecurite.com.

Une vitrine technologique

Ce temps d’échange organisé à l’antenne de Péronne a également été l’occasion de présenter Amiens le L@b’ et Pitanga web, la dernière entreprise à s’y être installée. Pépinière d’entreprise qui aussi une véritable vitrine technologique, le L@b’ affiche un taux de remplissage de 100%. Le loyer annuel y est de 200 euros TTC le mètre carré, incluant l’accueil, le secrétariat, le téléphone et la salle de réunion. Les plus sont l’accès au très haut débit, au wifi et au centre de calcul de l’UPJV qui offre la possibilité de faire de la modélisation en 3D. Pitanga web est la dernière entreprise à s’y être installée. Andréa Ansel, sa dirigeante, la présente comme un studio de communication et de création de sites Internet et de e-commerce, dynamique et multilingue, avec des services à la carte.

Elle le définit comme une community management, proposant de faire des études de marché et des missions commerciales pour s’ouvrir à l’international. Un « one stop shop », c’est-à-dire un endroit où l’on trouve tout en matière d’innovation.

Pitanga web a une certaine expertise en ce qui concerne les marchés brésiliens et nord-américains. La France est le neuvième fournisseur mondial au Brésil et le cinquième au Canada.