L’Auberge du Pont de Rethondes accueille le Bottin Gourmand

Publié dans le numéro 3560 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Les lauréats entre le représentant du Bottin Gourmand et Ludovic Colpart

Les lauréats entre le représentant du Bottin Gourmand et Ludovic Colpart

Ce prestigieux guide et le Crédit Agricole sont à l’origine de ce concours. Ils ont choisi cette auberge dirigée par Luc Colpart qu’il a reprise depuis seulement un an et demi pour la remise des Talents. La compétition a rassemblé trois catégories : neuf chefs restaurateurs, les artisans représentés par des traiteurs, boulangers, brasseurs, et les agriculteurs, éleveurs. Le but est de mettre en avant les produits du terroir de Picardie.

Chacun dans sa catégorie a fait goûter au jury ses spécialités. Tous sont passionnés par leur métier, difficile, qui demande talent et créativité. Anne Poupart a remporté le premier prix dans la catégorie agriculture pour sa culture du safran en Baie de Somme. « J’ai commencé il y a cinq ans, et j’espère produire plus en 2015. J’ai récolté un kilo l’an dernier, soit la cueillette de 150 à 250 000 fleurs ! » Tout est récolté à la main et le prix du kilo se situe entre 30 et 40 000 euros.

Dans la catégorie artisans, la boulangerie a été mise à l’honneur. Le chef de cuisine Sébastien Porquet, installé à Saint-Valéry sur-Somme a reçu le premier prix. Chacun des lauréats a reçu un chèque de 5 000 euros. L’auberge du Pont de Rethondes n’a pas été choisie au hasard. C’est après y avoir déjeuné que le Crédit Agricole a fait ce choix, Ludovic Colpart faisant la cuisine avec uniquement des produits du terroir de Picardie. Truffes, pommes de terre, fromages, escargots, anguilles, chocolat, asperges, bière, sont les ingrédients de ses menus.Formateur chez Ferrandi, la plus grande école française de la gastronomie, située à Paris, Ludovic Colpart a voulu ouvrir son restaurant avec sa femme.

Trois fourchettes au Michelin

Il a cherché pendant trois ans, avant de trouvé son bonheur à Rethondes.

« J’ai été soutenu par Initiative Oise Est, qui m’a fait confiance et octroyé un prêt d’honneur de 15 000 euros. J’ai en plus reçu des conseils avisés de la part d’Olivier Bourdon, son directeur. Que les organisateurs aient choisi mon auberge et m’aient demandé de présider le jury des talents 2015 m’honore. » L’auberge est référencée dans le Bottin Gourmand et a trois fourchettes dans le Michelin. Bon appétit !