Echopresse fête ses cinq ans de relations avec les médias

Publié dans le numéro 3561 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Peggy Bailly a lancé Echopresse en mars 2010.

Peggy Bailly a lancé Echopresse en mars 2010.

Création ou anniversaire d’entreprise, lancement d’un nouveau produit, remise de prix, inauguration, portes ouvertes, salons ou encore expositions… les occasions ne manquent pas aux dirigeants d’entreprises et aux institutions pour communiquer sur leur activité. Pas facile pourtant de s’y retrouver dans la jungle des médias et de susciter l’intérêt des journalistes. C’est pour leur venir en aide que Peggy Bailly a lancé Echopresse, sa société de communication, en mars 2010. Celle-ci fête aujourd’hui ses cinq ans. « Mon rôle est de faire connaître une entreprise ou une institution, de la mettre en valeur, d’installer ou d’accentuer sa notoriété et de la crédibiliser grâce aux médias », résume cette Compiégnoise de 35 ans.

Un solide réseau

Le concours Eclosia, le conseil général de la Somme, l’UTC de Compiègne, le Park nautik de Verberie, Oise-Est Initiative… De nombreuses sociétés, dont une majorité sont locales, font aujourd’hui appel à ses services. Mais Peggy Bailly le reconnaît, « au début, cela n’a pas été facile, il a fallu démarcher. » Le secteur de la communication, plus que les autres, exige d’avoir un solide réseau. « Les premiers à m’avoir fait confiance ont été Pro’Fil. Ils m’ont d’abord confié une mission ponctuelle et comme ils ont été satisfaits, m’ont à nouveau sollicitée pour un contrat à l’année », se félicite la communicante. Également présidente de l’antenne de Compiègne du Club des entrepreneurs, Peggy Bailly a su tirer profit de cette expérience pour se faire de nouveaux contacts. Mais ce sont surtout sa solide expérience dans le milieu de la communication et ses collaborations ponctuelles avec les médias locaux en tant que pigiste qui lui ont permis d’acquérir les qualités nécessaires au développement de son entreprise. « Pour réussir dans ce domaine, il faut avoir un bon relationnel, une bonne plume, et surtout être très curieux et au fait de l’actualité », poursuit la jeune femme, qui travaille seule de chez elle. Ses principales missions : rédiger des communiqués et des dossiers de presse, relancer les journalistes, organiser des interviews etc. Echopresse travaille avec tous les supports (web, télévision, radio et presse écrite), qu’ils soient locaux ou nationaux : « Récemment, pour un client qui conçoit des verrières, nous avons obtenu des articles dans Maisons et Travaux, Femme Actuelle et Marie France ».