Damade en bleu, blanc, rouge

Publié dans le numéro 3562 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Sylvain Brun devant quelques-uns des produits qui ont vu le jour chez Damade.

Sylvain Brun devant quelques-uns des produits qui ont vu le jour chez Damade.

L’entreprise Damade compte seulement douze salariés mais regorge d’activités et de projets. Présente depuis plus de 50 ans à Woincourt, elle a su évoluer et se diversifier avec succès. L’un de ses points forts est de proposer des prestations globales ou à la carte pour la sous-traitance, développant ainsi un vrai savoir-faire dans le design et la conception.

Pièces simples ou complexes

« Nous concrétisons les idées de nos clients et nous les fabriquons, explique Sylvain Brun, son dirigeant. En fonction de leurs impératifs, nous pouvons apporter des solutions performantes, de la pièce simple aux sous-ensembles. Nos points forts reposent sur l’optimisation des process et des coûts de fabrication, l’expertise technique dans le travail des alliages aluminium, la maitrise de finitions élaborées, polies, anodisées et luxe, des solutions de garantie d’étanchéité et de précision, une forte expérience de l’anticorrosion et un contrôle qualité exigeant. »

Damade dispose d’un bureau d’études, d’une fonderie aluminium et d’un atelier d’usinage de précision avec plusieurs centres d’usinage trois et quatre axes permettant de concrétiser des projets complexes en aluminium, laiton, cuivre acier. Ses clients se trouvent dans toute la France et travaillent pour tous les secteurs dont : sport, électricité, détection de gaz, prothèses médicales…

La pastille bleue, blanc, rouge figurant sur certains des produits de sous-traitance et sur ses pièces propres démontre à quel point Damade met en avant une fabrication made in France.

Deux marques propres

Car Damade dispose de ses propres marques. Ainsi Damade marine est spécialisée dans l’accastillage pour les bateaux.

Les pièces réalisées sont destinées aux ponts, à la décoration, à l’amarrage : « Elles sont en aluminium, précise Sylvain Brun. Il faut qu’elles soient jolies et fonctionnelles, qu’elles résistent à la corrosion. Nous avons des projets de développement à l’export. » Damade & Nortier englobe la conduite de l’eau sans énergie comme par exemple des pompes à pied, sur lesquelles l’entreprise mise beaucoup. Elles sont idéales lors de voyages en bateau ou en camping-car, pour des militaires, des commerçants ambulants ou lors de d’événements exceptionnels comme des catastrophes sanitaires : « L’eau est une denrée qui va être de plus en plus rare, rappelle-t-il. Dans certains pays, quand elle arrive sur les lieux de vie elle est polluée.» Une pollution sur laquelle Damade travaille. L’entreprise ne cesse donc d’avancer et d’essayer d’innover : « L’avenir est devant nous, s’enthousiasme le dirigeant. Il y a plein de choses à faire, l’industrie est partout autour de nous et il ne faut pas la laisser partir à l’étranger, nous n’avons vraiment pas à rougir de nos compétences industrielles. »