Nicole Klein, nouvelle préfète de région

Publié dans le numéro 3533 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Nicole Klein, nouvelle préfète de région, bénéficie d’une très longue expérience du corps préfectorale.

Nicole Klein, nouvelle préfète de région, bénéficie d’une très longue expérience du corps préfectorale.

Sortie de l’ENA en 1987, Nicole Klein occupe différents postes au sein de cabinets ministériels avant un passage aux États-Unis où elle est détachée auprès de la Banque mondiale à Washington. Nommée sous-préfète de Carpentras, elle devient ensuite préfète déléguée pour l’égalité des chances auprès du préfet de la région Nord – Pas-de-Calais à Lille. Préfète des Hautes-Alpes, directrice générale de l’agence régionale de santé d’Aquitaine puis préfète de Seine-et-Marne en 2012, Nicole Klein est finalement nommée en Picardie cet été par le président de la République, sur proposition du ministre de l’intérieur. Première femme à occuper cette fonction sur ce territoire, elle est également la deuxième préfète de région dans l’Hexagone. Une considération rapidement balayée par la nouvelle représentante de l’État en région. « J’ai souvent été la première, cela devient habituel. Mais je crois que l’on se moque aujourd’hui de « qui » occupe cette charge, c’est avant tout une question de compétences. »

Accompagner les évolutions territoriales
Interrogée sur les nombreux dossiers qui font l’actualité de la région, notamment sur la réforme territoriale qui verra la fusion entre les deux territoires du nord, Nicole Klein a tenu à rassurer les Picards. « La Picardie est la 12e région française en terme de démographie, ce n’est pas une région mineure. Vue de Lille cette fusion a un sens, vue d’Amiens aussi. Je ne vois pas pourquoi la Picardie et Amiens en particulier seraient perdants », affirme-t-elle. Malgré les critiques acerbes émanant des deux régions, Nicole Klein veut croire à une démarche positive. « réflexion vient juste d’être engagée cela demandera nécessairement un changement administratif, mais l’État suivra. Je crois sincèrement qu’il n’y a rien à perdre et qu’au contraire cela peut entrainer une certaine dynamique.» Celle qui est là pour « appliquer » réformes et lois a cependant démenti toute suppression de sous-préfectures, information parue quelques jours auparavant dans la presse locale. « J’entends parler d’une liste de sous-préfectures à fermer depuis mon entrée dans le corps préfectorale. Je vous assure qu’elle n’existe pas. Il faut simplement se demander si aujourd’hui les sous préfectures ont les moyens d’exercer leurs missions. Il y a effectivement une réflexion sur ce sujet, mais nous parlons ici d’éventuelles fusions, pas de suppressions. »

S’emparer des dossiers
La préfète compte également s’emparer le plus rapidement possible des sujets majeurs que sont l’emploi et le chômage, des problématiques sociales « récurrentes » pour celle qui fût déléguée à l’égalité des chances auprès du préfet du Nord – Pas-de-Calais. « Je vais évidemment rencontrer les acteurs du monde économique. Je commencerai par les écouter. Le pacte de responsabilité va être mis en place, il faut le mener le plus loin possible », assure Nicole Klein qui visitera l’entreprise Poclain mi-septembre.