Micro-crèche Vanille Chocolat, au service des enfants et des parents

Publié dans le numéro 3533 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Avec son associée, Peggy Azzouzi propose une offre de garde complémentaire pour les parents habitant en zone rurale.

Avec son associée, Peggy Azzouzi propose une offre de garde complémentaire pour les parents habitant en zone rurale.

Mais qu’est-ce qu’une micro-crèche ? Cette formule d’accueil originale pour les enfants de zéro à six ans a été instituée en 2007. Sa principale particularité est qu’aucun critère (revenu, situation professionnelle, familiale, lieu de résidence ou de travail) n’est pris en compte pour l’inscription. Seul l’âge de l’enfant peut être pris en considération afin d’assurer une bonne harmonie au sein de la micro-crèche.
L’idée de ces deux mamans, Soumia et Peggy Azzouzi, mariées à deux frères, est de créer un établissement de ce type à Pinon, dans l’Aisne. « Nous avons été confrontées au problème de garde de nos enfants, explique l’une d’elle, il y a bien des assistantes maternelles, mais ayant le monopole dans ce secteur rural, elles imposent leurs horaires, leurs congés etc. qui ne sont pas toujours compatibles avec les rythmes de travail des parents », ajoute-t-elle.
Une situation que les deux associés comprennent : « Elles travaillent au sein de leur domicile et il peut être difficile de concilier vie professionnelle et vie privée », précise Soumia Azzouzi, qui a donc souhaité avec sa belle-sœur proposer un service complémentaire aux parents.
Les deux mères de famille se lancent ainsi dans l’aventure. « Nous avons dans un premier temps effectué une étude de marché, cependant les sondages à peine lancés, nous avions déjà des demandes d’inscriptions », raconte Soumia. Le processus va durer quasiment deux ans, la principale difficulté venant des banques « qui malheureusement ne connaissent pas le concept de la micro-crèche, ce qui nous a fait perdre plusieurs mois » déplorent les gérantes. D’autres acteurs ont cependant rapidement pris le projet au sérieux et les ont soutenues, comme le conseil général de l’Aisne et la communauté de communes des Vallons d’Anizy, un regroupement de seize communes, dont celle de Pinon. Un soutien qui a payé puisqu’à l’heure actuelle, la micro-crèche Vanille Chocolat (quatre employés) comptait peu de temps avant son ouverture 17 pré-inscriptions, pour une capacité d’accueil de dix places simultanément.
Les deux associées, Peggy et Soumia Azzouzi, pensent déjà à l’avenir. « Pourquoi ne pas commencer à réfléchir à une deuxième micro-crèche ? C’est un mode de garde plébiscité et il y a encore beaucoup d’endroits qui en sont dépourvus » assurentelles.