L’alternance, un vrai tremplin à la Caisse d’Épargne Picardie

Publié dans le numéro 3535 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Au centre Yassine El Maqdade, 22 ans en Master 2 à France Business School entouré de Brigitte Riahi et Jérôme Delavière, responsables d’apprentissage.

Au centre Yassine El Maqdade, 22 ans en Master 2 à France Business School entouré de Brigitte Riahi et Jérôme Delavière, responsables d’apprentissage.

Ils sont 54 nouveaux alternants, membres de la promotion 2014-2015, à attendre beaucoup de cette année cruciale pour leur avenir professionnel. Ils ont tous intégré la Caisse d’Épargne Picardie dans le réseau commercial, soit 42 postes et au siège à Amiens, 12 postes. Principalement en filière Banque-Finances, les étudiants niveau Bac+3 à Bac+5 ont été recrutés suite au Job Dating organisé en avril dans les locaux de la banque, en partenariat avec le Cnam, l’UPJV, le CFPB et France Business School. « Les jeunes apprentis alterneront formation théorique en école ou université et formation pratique dans l’entreprise dans le cadre de contrat à durée déterminée de 12 à 24 mois. Nous les accompagnerons dans l’obtention de leur diplôme et la réussite de leur parcours professionnel avec l’aide de tuteurs référents désignés pour chacun d’entre eux », précise Jean-Pierre Tamigi, membre du Directoire de la Caisse d’Épargne Picardie en charge des ressources humaines. Parmi les 54 apprentis, Yassine El Maqdade, 22 ans, en Master 2 d’école de commerce à Amiens et bien décidé à saisir cette opportunité pour intégrer un jour complètement le secteur bancaire : « Après une première expérience lors d’une première année d’IUT, j’ai découvert ce secteur qui m’a tout de suite beaucoup plu. Puis un deuxième stage en 2e année au sein d’un service de contrôle de gestion a conforté mon projet. Enfin, j’ai eu la chance de travailler dix mois en interim pour cette banque qui m’a accordé sa confiance. Évidemment, je souhaite un jour être recruté ».

Paroles d’anciens

Du côté des écoles, la satisfaction est tout aussi grande de voir leurs étudiants mettre un pied dans le monde du travail. C’est le cas de l’IAE, l’Institut d’administration des entreprises, qui vient notamment de créer une nouvelle formation, un master de conseiller clientèle professionnel. 24 étudiants sont inscrits cette année dont trois en alternance à la Caisse d’Épargne Picardie. Sûrement feront-ils un jour partie des anciens étudiants, devenus salariés aujourd’hui, et qui ont gravi petit à petit les échelons, à l’instar de Marie Carlier, 31 ans, chargée de projet formation à la Caisse d’Épargne, ou de Michaël Derdlian, directeur de l’agence de Montataire. « Il y a dix ans j’étais à votre place. Je suis devenu chargé de clientèle pour des clients haut de gamme. Cela a duré quatre ans. Puis je suis passé responsable de point de vente durant deux ans et demi. Et me voilà depuis quelques mois directeur d’une agence de cinq personnes. C’est vraiment une chance de faire de l’alternance. Cela demande certes beaucoup d’implication, d’auto-formation. Il ne faut jamais hésiter à poser des questions et à rendre compte de ce que l’on fait pour mieux ressentir comment l’on évolue. Je souhaite bon courage aux petits écureuils », conseille-t-il.