Help Habitat, l’innovation du sol au plafond

Publié dans le numéro 3535 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Sylvain Williot a lancé il y a un mois le site Help Habitat, ne négligeant aucun moyen de communication pour garder contact avec sa clientèle.

Sylvain Williot a lancé il y a un mois le site Help Habitat, ne négligeant aucun moyen de communication pour garder contact avec sa clientèle.

L ‘entreprise de Sylvain Williot a plus de cinq ans d’existence mais déjà une belle réussite derrière elle. Malgré un contexte difficile depuis 2008 et une hausse de la TVA de 7 à 10% survenue en 2014 pour les travaux de rénovation, Help Habitat a su maintenir son activité en Picardie.

Un positionnement clair

Encouragé par deux amis agents immobiliers, Sylvain Williot a lancé sa société en février 2008, en privilégiant d’abord les dépannages. Au fil des années, l’entrepreneur a recentré son activité sur les rénovations. Pas de maçonnerie, un travail sur la peinture et les sols au sens large (du papier peint mural au parquet stratifié en passant par le PVC et la moquette), tel est le positionnement adopté pour l’entreprise.
La clientèle de cette société de second œuvre est composée, à parts égales, de particuliers et de professionnels. Un équilibre voulu par l’entrepreneur : « Je me force à ça, ainsi l’un compense l’autre, lorsqu’il y a une perte de vitesse chez les particuliers, je peux m’appuyer sur ma clientèle professionnelles et vice versa », explique Sylvain Williot.
Un choix justifié au regard de l’actualité. Le 1er janvier 2014, le taux intermédiaire de la taxe sur la valeur ajoutée a augmenté de 3 points pour les travaux de rénovation. Il y a des conséquences sur l’activité, comme l’explique Sylvain Williot : « Les particuliers sont plus calmes depuis lors, mais chez les professionnels l’impact est moins flagrant ». Ainsi, la nouvelle réglementation est venue, en quelque sorte, valider la stratégie de l’entreprise.

Un produit novateur

L’arrivée sur le marché d’une peinture dépolluante pour les intérieurs va ouvrir de nouvelles opportunités pour les artisans du secteur. Les polluants les plus rencontrés dans nos intérieurs, sont les COV (composés organiques volatiles) et le formaldéhyde, émis par le contreplaqué, les textiles d’ameublement, les cuissons ménagères, les meubles, les tapis, etc.
Au-delà des perspectives pour le marché des particuliers, le décret 2011- 1728 du 2 décembre 2011 (relatif à la surveillance de la qualité de l’air intérieur dans certains établissements recevant du public) met en place des contrôles du niveaux de pollutions de l’air intérieur dans des établissements accueillant du public : dès le 1er janvier 2015 pour les établissements d’accueil collectif d’enfants de moins de six ans (9 000 environ) et les écoles maternelles (17 000 environ), le 1er janvier 2018 pour les écoles élémentaires (38 000 environ), etc.
Des contrôles qui vont rendre, de facto, les peintures dépolluantes obligatoires, comme celle brevetée en mai 2013 par la marque française ONIP. « Notre objectif est de devenir applicateur exclusif de ce produit novateur en Picardie », déclare ainsi Sylvain Williot. Help Habitat pourrait ainsi devenir incontournable pour les groupes scolaires de la région.