Des lauriers pour le premier Trophée des 3 E

Publié dans le numéro 3536 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Stéphane Kuissu briefe ses troupes entre deux épreuves.

Stéphane Kuissu briefe ses troupes entre deux épreuves.

Stéphane Kuissu n’aurait pu rêver meilleure météo pour l’organisation du premier challenge sportif École-Emploi-entreprise le 16 septembre dernier à la base de loisirs de Saint-Leu-d’Esserent dans le sud de l’Oise. C’est en effet sous un soleil généreux et température ad hoc, que se sont déroulées les différentes phases de cette compétition pas comme les autres. Rappelons que le trophée des 3 E (école-emploi-entreprise) s’était fixé pour ambition de réunir par le biais d’un challenge sportif, des acteurs du monde de l’entreprise (dirigeants et salariés) ainsi que de futurs acteurs de la vie économique (étudiants et demandeurs d’emploi). Cet évènement unique en son genre a été imaginé par Stéphane Kuissu, dirigeant de Ton coach sportif et Wellness corporate solution (sport en entreprise, séminaires sportifs et actions pour le bien-être et la qualité de vie au travail).

Un partenariat solide

Le Trophée des trois E a fait le pari de réussir une triple équation : créer une passerelle entre l’école et l’entreprise avec à la clé, des opportunités de stage ou de collaborations, faciliter la rencontre entre demandeurs d’emploi et recruteurs dans un cadre plus convivial et donner à l’entreprise les moyens de s’impliquer socialement sur son territoire. Sept partenaires (Sud Oise Développement l’agence, la MIEF Senlis Valois Chantilly, Face Oise, Association jeunesse et entreprises de Picardie, Medef Oise, CJD sud Oise et le Rotary club de Chantilly) ont accompagné en amont ce projet officialisé par une convention le 6 juin 2014. Le coup d’envoi donné à 14 heures a vu le départ de la course pédestre en relais avant l’enchaînement de six autres disciplines sportives : course de kayak en relais et mini régate en catamaran sur le plan d’eau de la base de loisirs, mais aussi tir à l’arc, combat de sumo, tir à l’élastique et épreuve artistique.

Un projet retenu par le CROS

Treize équipes de six personnes constituées pour chacune d’étudiants, de demandeurs d’emploi, mais aussi d’employés, clients ou fournisseurs ont participé aux épreuves. Stéphane Kuissu tire déjà un premier bilan de cette édition : « Nous avons engagé treize équipes au lieu des quarante prévues: lorsque vous mobilisez, il faut toujours viser des objectifs hauts. Donc, aucune déception, bien au contraire. » Dès l’an prochain, il y aura deux challenges des 3 E dans l’Oise, le second se déroulera au mois d’avril 2015 sur un lieu qui reste à définir. Avec un rêve à la clé : « L’élargir à l’Hexagone. » On peut lui faire confiance pour mobiliser forces vives et médias : la chaîne de tv locale TV Aime (Montataire) est venue couvrir l’évènement en attendant d’autres précieux relais. « Mon souhait est d’accéder l’an prochain à un partenariat avec Pôle emploi et des centres ou réseaux de formation tels que Promeo et Negoventis, il y a tant d’étudiants qui cherchent en vain des contrats d’apprentissage… », confie-t-il. Une bonne nouvelle : dans le cadre d’un appel à initiative, le Trophée des 3 E vient d’être retenu par le Comité régional olympique et sportif (CROS), « un partenaire potentiel », se réjouit Stéphane Kuissu.