Dermigny, la tradition d’un savoir-faire

Publié dans le numéro 3534 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Claire Dermigny et son père Régis, qui transmet sa société mais aussi son savoir-faire et sa soif d’entreprendre à une nouvelle génération dynamique.

Claire Dermigny et son père Régis, qui transmet sa société mais aussi son savoir-faire et sa soif d’entreprendre à une nouvelle génération dynamique.

La SAS Dermigny est avant tout une longue histoire familiale, depuis sa création en 1890 dans l’Oise. Accumulant savoir-faire et renommée dans la région, la société a prospéré durant des décennies. En 1973, Régis Dermigny rejoint l’entreprise et en prend la direction en 2002. L’année suivante, ce qui était la SARL Dermigny et Robart devient la SAS Dermigny. « J’ai repris une entreprise avec peu de trésorerie et un passif bancaire, j’ai donc dû, avec l’aide des comptables, retrouver une stabilité financière », explique l’actuel dirigeant de la société Dermigny. S’appuyant sur la relation de confiance installée depuis de nombreuses années avec les différents partenaires (sous-traitants, salariés), dès l’année suivante l’entreprise retrouve des bilans positifs. Et la crise, survenue quelques années plus tard ? « Les difficultés de l’année 2008 n’ont pas été trop ressenties du fait de notre carnet de commande, de la notoriété de l’entreprise et de la confiance de nos clients », explique Régis Dermigny, pour qui l’impact négatifs des médias dans cette crise a été très préjudiciable : « En effet nous avons vu certains de nos clients attendre la fin de l’année 2009 avant de nous passer commande, période où les journaux ont commencé à parler d’autre chose ».

Des nombreux atouts À l’heure actuelle, l’entreprise connaît une augmentation annuelle de son chiffre d’affaires. Pour l’année 2013, ce dernier dépasse 1,5 millions d’euros et il continue de croître. « Nous avons su retrouver notre rythme et nous pouvons dire que l’entreprise se porte extrêmement bien », confie l’entrepreneur. Cette bonne santé ne repose pas uniquement sur le savoir-faire et la renommée ancienne de la société, comme le relate Régis Dermigny : « Notre entreprise possède plusieurs atouts du fait de la polyvalence de nos équipes qui sont centrées sur les pavillons tous corps d’état mais aussi sur la rénovation et les agrandissements ». Ces deux dernières activités sont en hausse avec l’application de la nouvelle réglementation thermique 2012 sur les pavillons (ou plus souvent appelée RT2012). Parallèlement, la RT2012 a provoqué « la disparition des primots accédants du fait de l’augmentation significative du coût de construction et la fin de certaines aides », explique le chef d’entreprise qui s’est adapté à cette nouvelle donne en élargissant le rayon d’action de Dermigny au-delà de 40 kilomètres autour de Noyon, travaillant ainsi dans l’ensemble de la Picardie.

Transmission et partage Aujourd’hui, la société compte seize personnes au total, dont trois apprentis « pour lesquels nous mettons un point d’honneur à leur transmettre les savoirs de nos compagnons, ayant pour certains plus de 30 ans de maison », évoque, non sans fierté, Régis Dermigny. Pour l’entrepreneur, la notion de transmission n’est pas un vain mot puisque c’est sa fille, Claire, âgée de 25 ans, qui va très bientôt reprendre les rênes de l’entreprise. Arrivée au sein de la société en 2006 à l’âge de 16 ans, « elle a commencé dans l’entreprise en alternance pour l’obtention du BTS assistant de gestion PME-PMI et a toujours eu la vocation de reprendre l’affaire familiale ». C’est ainsi la cinquième génération qui va poursuivre la longue et riche histoire de l’entreprise.