Première édition du Girl’s Day d’ERDF

Publié dans le numéro 3519 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

ERDF qui emploie 253 salariés dans le département de la Somme souhaite féminiser ses équipes. Pour cela, la structure a organisé une journée découverte afin de sensibiliser le public féminin aux métiers techniques. Une vingtaine de femmes issues de la maison de l’emploi et de la formation du pays du Grand Beauvaisis, des Établissements publics de l’insertion de la défense (EDIPE) de Doullens et Saint-Quentin ainsi que de l’école de la deuxième chance d’Abbeville ont pu découvrir les différentes opportunités offertes par l’entreprise.

Découvrir les métiers techniques

Découverte du chantier d’enfouissement de câbles de la rue Voltaire à Amiens.

Découverte du chantier d’enfouissement de câbles de la rue Voltaire à Amiens.

« L’entreprise s’est engagée à féminiser ses équipes notamment pour répondre aux accords égalités. L’objectif aujourd’hui est vraiment de faire découvrir les différents métiers d’ERDF à travers plusieurs activités comme la visite d’un poste source, d’un chantier d’enfouissement de câbles ou encore un temps de témoignages de deux femmes, une salariée et une alternante », indique Esmeralda Pettenuzzo, stagiaire RH qui a contribué à l’organisation de cette journée. Sur le chantier d’enfouissement de câbles de la rue Voltaire débuté le matin même, Cédric Petit, chargé d’affaires et André Patinier, gérant de l’entreprise TCPA expliquent leurs missions et les différentes étapes du chantier, de la vérification des plans aux réunions préparatoires en passant par le creusage de tranchées. Autour d’eux, la vingtaine de jeunes femmes observent et écoutent attentivement. « Les jeunes filles présentes se sont toutes portées volontaires, mais il a fallu faire une petite sélection parce qu’elles étaient trop nombreuses, le sujet intéresse vraiment. Cette journée est nécessaire pour qu’elles puissent se projeter dans un métier auquel elles ne pensaient peutêtre pas. Cela leur permet également de prendre conscience des opportunités qui existent », commente Pauline Leullier, chargée des relations entreprises à l’école de la deuxième chance d’Abbeville.

Casser les stéréotypes
Après la visite du chantier, la journée s’est terminée par une présentation des différentes offres de recrutement proposées par ERDF. L’occasion de faire un point sur les métiers mais également d’apporter des informations sur les formations nécessaires pour les différents postes. « Nous avons pour objectif de recruter 5% de femmes au collège source, 10% en maîtrise et 35% de cadres. Nous avons beaucoup de difficultés sur les postes techniques, il faut absolument casser les stéréotypes. Là nous sommes en pleine campagne de recrutement, aujourd’hui le but était de montrer à ces jeunes femmes que les métiers techniques leur étaient accessibles et qu’ils étaient épanouissants », explique Mickaël Bourgoin du service RH. Une opération qui a visiblement séduit les jeunes femmes comme le confirment Miralda et Angélique venues de l’EPIDE de Saint Quentin : « On ne s’attendait pas du tout à ça, c’est plutôt positif. Ça nous a permis de découvrir beaucoup de choses et ça ouvre des opportunités ».