Les smartphones loin d’être sur la touche

Publié dans le numéro 3518 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Inconnus du grand public il y a encore dix ans, les smartphones sont à présent les compagnons incontournables de nos vies… et de nos poches. Pour la neuvième année consécutive, Barcelone accueille l’industrie du mobile au Mobile World Congress, un événement présentant les dernières avancées en matière de smartphones.
Malgré l’absence remarquée d’Apple, cette édition 2014 comptait de nombreuses têtes d’affiches dont Mark Zuckerberg. Ce dernier a assuré le discours d’ouverture de cette grande messe du GSMA (GSM Association, qui représente 850 opérateurs de téléphonie mobile à travers 218 pays). Quel rapport entre le patron de Facebook et les smartphones ? Le réseau social fait plus de la moitié de son chiffre d’affaires publicitaire dans les mobiles et s’implique beaucoup sur ce marché.
En effet, ce discours de Mark Zuckerberg est intervenu quelques jours seulement après l’annonce fracassante de son rachat de l’application Whatsapp pour la somme astronomique de 11 milliards d’euros. Mais le jeu en vaut peut-être la chandelle car c’est plus de 450 millions de personnes qui utilisent WhatsApp dans le monde chaque mois, pour s’envoyer gratuitement des messages, en lieu et place des SMS.

Un marché en perpétuel mouvement

Ces applications ayant conquis le monde se monnaient à prix d’or, tout comme les géants des smartphones, dans un marché en constante évolution. Le 31 janvier, le chinois Lenovo rachetait le numéro trois mondial des mobiles Motorola pour 2,1 milliards d’euros et Microsoft s’est emparé de la division mobile de Nokia pour 4,9 milliards d’euros quatre mois auparavant. La firme finlandaise Nokia a d’ailleurs présenté à Barcelone une nouvelle gamme : les Nokia X, avec trois smartphones (X, Xplus et XL), pour moins de 150 euros. La Fondation Mozilla compte, elle, aller encore plus loin en proposant un smartphone à 25 euros mais destiné uniquement aux marchés émergents.

La guerre des systèmes d’exploitation

Mozilla qui a d’ailleurs développé son propre système d’exploitation, ou OS (Operating System), Firefox OS. Difficile pour ce David de menacer Goliath, ou plutôt Google et son Android, installé sur près de 80% des smartphones vendus dans le monde. Même Windows avec son système d’exploitation Windows Phone peine à le concurrencer. Très attendu dans la capitale catalane, puisqu’il devait équiper les terminaux d’entrée de gamme du coréen d’ici 2015, l’arrivée de son système d’exploitation Tizen a été minimisé par Samsung. Et pour cause, il va se limiter à ses appareils connectés (montres, bracelets, appareils photos). Samsung a surtout mis l’accent sur la présentation de son nouveau Galaxy S5, arrivé en France le 11 avril. Orange avait choisi Creuil et l’Oise pour débuter sa couverture 4G de la Picardie en septembre 2013 mais celle-ci est essentiellement disponible dans les grandes villes comme Amiens. Beauvais et Abbeville viennent elles d’être couvertes par SFR. Mais alors que la 4G ultrarapide met du temps à s’installer dans la région, la 5G est déjà annoncée… pour 2020. Cette nouvelle norme promet de télécharger 1 000 fois plus vite qu’en 4G.

Encore plus rapide

Toujours plus vite, c’est aussi le leitmotiv de la start-up israélienne StoreDot qui a présenté à la Think Next Conference de Microsoft le 7 avril un système de chargement de batterie révolutionnaire et écologique. Temps de chargement pour un Samsung S4 : 30 secondes ! On devrait voir les premier modèles commercialisés en 2017. D’autres innovations devraient intervenir en matière de chargement puisque la PME provençale Sunpartner a révélé qu’elle allait participer au développement d’un smartphone capable de se recharger grâce au soleil. Le film photovoltaïque Wysips qu’elle a développé sera installé sur le futur Alcatel Touch M Pop, disponible en 2015. L’évolution des smartphones semble loin de s’arrêter et difficile de dire à quoi ressembleront les mobiles dans cinq ans.