Les architectes picards ouvrent leurs portes

Publié dans le numéro 3518 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Emmanuel Pascual, Carole Dauphin-Soulabaille, Olivier Joly et Samuel Ridoux espèrent faire de ces portes ouvertes un rendez-vous incontournable.

Emmanuel Pascual, Carole Dauphin-Soulabaille, Olivier Joly et Samuel Ridoux espèrent faire de ces portes ouvertes un rendez-vous incontournable.

La manifestation nationale “Les architectes ouvrent leurs portes” se déroulera dans seize régions, dont la Picardie et a pour but de « montrer les lieux de production ». Profession méconnue, l’architecte a pour mission de concevoir un bâtiment et de mener à bien la réalisation de celui-ci. Même s’il existe quelques exceptions, le recours à un architecte est obligatoire dans un projet de construction. La région compte un peu moins de 300 professionnels, parmi lesquels 277 sont inscrits à l’Ordre. Amiens reste la ville la plus attractive avec cinquante-cinq architectes.

Déconstruire les clichés
« Tout commencera le vendredi 5 juin avec un événement à la Maison de l’architecture à Amiens, il s’agira de réunir les différents acteurs, des institutionnels aux maîtres d’ouvrage. Ensuite, chaque agence est libre d’organiser ce qu’elle souhaite, le but étant de montrer comment l’on travaille », explique Carole Dauphin-Soulabaille, présidente de l’Ordre des architectes Picardie et architecte au sein du Conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement (CAUE) de l’Oise. Ces portes ouvertes seront l’occasion de faire découvrir les différents aspects du métier d’architecte puisque « 80% des Français aimeraient que leurs enfants deviennent architectes, mais seulement 20% des Français feraient appel à un architecte », rappelle Emmanuel Pascual, installé à Compiègne et dont le cabinet organisera le vendredi un apéritif musical. L’occasion aussi de démystif ier la profession comme le souligne Samuel Ridoux, architecte amiénois : « Le métier reste mystérieux et empreint d’élitisme. Nous sommes là pour casser les clichés. Les quelques bâtiments célèbres réalisés par des architectes stars ne font pas une ville. Il faut savoir que nous pouvons aussi bien dessiner des meubles, réaliser des logements sociaux et même des extensions. »

Différents types d’architectes
Une profession multicarte dont la diversité des missions et des clients reste également méconnue. Le cabinet d’Emmanuel Pascual s’adresse par exemple principalement à des industriels et des collectivités, Carole Dauphin- Soulabaille agit en amont d’un projet, à titre de conseil, Samuel Ridoux est lui tourné vers le secteur privé, les particuliers et le paramédical. Olivier Joly, enf in, travaille avec des collectivités locales et réalise aussi bien des équipements publics que des établissements de santé. Pour lui, si les architectes sont si peu reconnus c’est qu’ils sont bien souvent oubliés par les médias : « Lorsqu’un bâtiment est achevé, on parle beaucoup des politiques ou des financeurs qui l’ont initié, mais pratiquement jamais des agences d’architectes, mais il ne faut pas oublier que derrière un projet, il y a aussi un architecte et des entreprises. »