In&Fi Crédits Laon, courtier en crédits sur mesure

Publié dans le numéro 3516 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

 

L'équipe de l'agence In&Fi de Laon, de gauche à droite : Guillaume Bazile, Alice Berger, Céline Wairy et Frédéric Fraeye.

L'équipe de l'agence In&Fi de Laon, de gauche à droite : Guillaume Bazile, Alice Berger, Céline Wairy et Frédéric Fraeye.

Nous avons une organisation quasi-militaire, nous accompagnons les dossiers du début à la fin devant les banques sans en perdre aucun de vue », affirme énergiquement Frédéric Fraeye, fondateur et co-gérant de cette agence dynamique de Laon. Après seize ans de bons et loyaux services au Crédit agricole et à la Caisse d’épargne, il décide de franchir le pas et de lancer sa propre affaire avec le réseau In&Fi Crédits. « Ce projet trottait dans ma tête depuis trois ans », confesse-t-il. Frédéric Fraeye centre d’abord son activité sur les emprunts immobiliers, spécialité de son associé Guillaume Bazile, ancien de la société Meilleurtaux devenu responsable prêts immobiliers de la nouvelle agence. Celle-ci parvient à financer neuf dossiers sur dix qui, grâce à l’intervention du courtier, « obtiennent un meilleur taux pour leurs prêts de 2, 10 ou 15 ans, soit obtiennent leurs prêts tout court », explique l’entrepreneur.
Son défi : identifier rapidement les points forts des dossiers, les banques prêteuses, en mobilisant son réseau, tout en évitant les démarches fastidieuses pour le client, comme l’expose Frédéric Fraeye : « Il n’a pas à faire le tour de 20 banques pour trouver la bonne, et de leur côté les banques gagnent du temps, peuvent examiner un dossier complet et solide. »

Des dossiers parfois difficiles
Depuis trois mois et l’obtention de tous les agréments auprès des banques, cette agence de Laon s’est lancée dans le regroupement de crédits. Frédéric Fraeye est le responsable direct de ce domaine où « il y a une énorme demande, j’en reçois jusqu’à cinq par jour ». La première étape pour un client qui se présente est un entretien avec Frédéric Fraeye. « Je pose une batterie de questions pour mettre les choses à plat », relate ce dernier, « je ne crains pas de dire « non » en face, mais nous avons une règle : recevoir et écouter tout le monde. C’est notre force par rapport à la concurrence », rajoute-t-il. L’entrepreneur est ainsi souvent confronté à des cas difficiles, des victimes d’accidents de la vie, des « personnes très courageuses travaillant 60 heures par semaine » mais aussi des individus qui gèrent mal leur revenus, dépensant bien plus qu’ils ne gagnent. L’agence In&Fi de Laon est aujourd’hui confrontée à une véritable crise de croissance. Les quatre personnes composant son équipe ne suffisent plus et Frédéric Fraeye envisage un à deux recrutements, tout en cherchant un local pour s’implanter à Chauny. « Nous souhaitons également ouvrir une agence dans un département voisin », rajoute l’entrepreneur, dont le dynamisme est à l’image de celui de sa société.