IMP Lebas, pour une communication globale

Publié dans le numéro 3515 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

 

Nathalie Lebas est une entrepreneuse engagée auprès de la CGPME Oise et de l’URSSAF

Nathalie Lebas est une entrepreneuse engagée auprès de la CGPME Oise et de l’URSSAF

Petite-fille et fille d’imprimeur, la fondatrice de l’entreprise Nathalie Lebas s’est efforcée d’aborder la communication d’une manière globale, rajoutant les activités de conseils et de création graphique en plus de l’impression au sein de sa société IMP (Idéal moderne de publicité) Lebas. Une philosophie qui permet à la société d’élaborer des offres complètes, allant du positionnement marketing à l’impression d’affiches, en passant par la cohérence graphique d’un site Internet. « L’air du temps est davantage aux packages très englobants plutôt qu’aux divers services qu’il faut coordonner », explique Nathalie Lebas. Des offres qui se veulent toujours adaptées « aux besoins et aux moyens de chaque clients », précise-t-elle.

S’adapter à la clientèle

La clientèle d’IMP Lebas est à 90% composée de PME situées en Picardie et en Ile-de-France. En s’appuyant sur une équipe d’une quinzaine de personnes en freelance, la société se déplace directement auprès de ses clients. Un gain de temps pour l’entrepreneur qui permet aussi au communiquant de « mieux voir son produit, l’outil de production, la clientèle de l’entreprise, ainsi que de mieux sentir les valeurs et la philosophie de la société plus généralement », raconte Nathalie Lebas. Autant d’éléments à prendre en compte et qui permettent d’adopter un positionnement en phase avec l’entreprise. La personnalisation reste le maîtremot. Pour ce faire, IMP Lebas fait un diagnostic et recommande différents médias (TV, radio, Internet, etc) pour la communication de chaque client, en fonction de ses objectifs et de sa nature (PME, personnalités, collectivités locales, etc). Cette activité de conseils est essentielle, elle est d’ailleurs appelée à se développer en 2014 selon la dirigeante. Cependant, le contexte économique actuel difficile pousse les petites entreprises à être plus regardantes sur les dépenses de communication. « La question du rendement se pose clairement depuis 2008, d’autant plus qu’en période de crise il faut communiquer deux fois plus », commente Nathalie Lebas.

Personnaliser sans déstabiliser

Renouveler sans renverser tous les repères, un exercice difficile lorsqu’un client dispose déjà d’une charte graphique qu’il souhaite moderniser, comme c’est souvent le cas pour les collectivités territoriales. Il s’agit d’un vrai défi, à l’image de ce cabinet de conseil juridique dont il faut moderniser le logo, sans perturber le client et tout en conservant son image de marque. Les activités complémentaires de conseils, de création graphique et d’impression donnent à la société un panel d’outils pour répondre aux demandes diverses de ses clients, qui souhaitent comme l’aff irme Nathalie Lebas, « mieux communiquer pour mieux échanger ».