Le groupe des entreprises du CESE à la découverte de la Picardie de l’innovation

Publié dans le numéro 3512 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

La délégation du groupe des entreprises du CESE est venue à la rencontre de l’excellence picarde.

La délégation du groupe des entreprises du CESE est venue à la rencontre de l’excellence picarde.

Le Conseil économique, social et environnemental est une assemblée consultative composée de conseillers, tous répartis dans 18 groupes en fonction de leurs compétences et de leurs parcours. Composé de chefs d’entreprise, de représentants de syndicats patronaux (Medef, CGPME, Centre des jeunes dirigeants – CJD) et de chambres de commerce et d’industrie France, dont Jacky Lebrun, le groupe des entreprises permet à ses membres de définir un point de vue collectif qui est ensuite exprimé lors des travaux du CESE.

Découvrir la Picardie
Dans un premier temps, le groupe a pu échanger avec Dominique Dutartre, président du pôle Industrie & agro-ressources (IAR) et Bernard Devauchelle, chef de service de chirurgie maxillofaciale du CHU d’Amiens. Tous deux ont présenté leurs travaux et leurs domaines de compétence. « Il faut s’ouvrir au monde industriel et politique, il y a beaucoup de choses à exploiter. Nous souffrons d’une méconnaissance de nos activités, ces rencontres sont l’occasion de relancer une dynamique intéressante », confie Bernard Devauchelle, qui a par ailleurs affirmé souhaiter « faire venir de jeunes talents en France ».
De son côté, Françoise Vilain, présidente du groupe des entreprises et déléguée générale de Futurallia, a également salué l’initiative de Jacky Lebrun : « Il a fallu du talent pour réunir ces thématiques très intéressantes qui nous redonnent espoir. Il y a des initiatives formidables dont ne nous sommes pas toujours conscients. Il est important pour les entreprises d’avoir connaissance de ces projets. »

Mettre en avant l’excellence
Lors du déjeuner de travail qui a suivi ces premiers exposés, la délégation a pu rencontrer et interroger Serge Camine, président du Ceser de Picardie, mais également des entrepreneurs engagés. A l’image d’Adeline Moniez, fondatrice de Marbella, une entreprise qui crée des bijoux de peaux de luxe, dont l’atelier est installé à Sailly Laurette (Somme) et dont les bureaux ont été rapatriés à Amiens depuis le début de l’année après une expérience parisienne. Philippe Leleu, propriétaire de la librairie Le Labyrinthe et éditeur, a quant à lui expliqué les difficultés d’éditer des ouvrages régionaux ou en langue picarde. Anthony Leroy, violoncelliste et Sandra Moubarak, pianiste, véritables révélations de la scène classique, ont ensuite fait partager leurs talents. « Cela a été un véritable challenge de mobiliser une délégation de 30 personnes à l’emploi du temps surchargé pour faire découvrir la Picardie, a fait remarquer Jacky Lebrun avant d’ajouter : Il était temps de montrer le potentiel de la région tant sur l’agriculture, la recherche que sur la culture. Il faut absolument mettre en avant nos initiatives innovantes. »