La prévoyance, y penser pour ne plus y penser

Publié dans le numéro 3513 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Si de nombreuses personnes assurent mieux leur voiture que leur propre vie, c’est d’abord parce qu’elles sous-estiment le risque encouru et ensuite qu’elles surestiment les garanties dont elles bénéficient. Un bilan prévoyance s’impose donc.

Faire un point complet de ses différentes assurances personnelles
La liste est parfois longue, car il n’est pas rare de bénéficier d’une protection grâce à la sécurité sociale ou d’une prévoyance dans le cadre professionnel, d’avoir assuré le capital restant dû d’un prêt ou souscrit une complémentaire santé, voire même d’être garanti contre certains accidents au travers d’une carte de crédit ou d’une licence sportive. Mais est-ce suffisant ?

Examiner les risques couverts
On découvre alors que de nombreuses exclusions. Ainsi, en cas d’accident sans tiers responsable – par exemple une chute en bricolant à votre domicile – ce n’est probablement ni votre assurance habitation, ni votre complémentaire santé, ni votre assurance automobile ni même la Sécurité Sociale qui vous protègera… Or chaque année, les accidents de la vie privée provoquent cinq fois plus de décès que les accidents de la route.

S’interroger sur ses attentes en matière de garanties
Il faut notamment estimer les besoins matériels en cas d’accident ou de maladie (frais d’hospitalisation, perte de revenu en cas d’incapacité de travail, charges induites par une perte d’autonomie..) et en cas de décès (frais d’obsèques, liquidités pour faire face aux dépenses d’urgence, capital pour payer les droits de succession, rentes pour préserver la situation financière de sa famille…). Il est donc important de consulter son conseiller patrimonial, qui établira un bilan global pour adapter votre prévoyance à votre situation personnelle. Un ensemble complet de solutions existe : complémentaire santé, garantie contre les accidents de la vie, assistance en cas de perte d’autonomie, solution pour financer et organiser les obsèques, assurancesdécès donnant droit à un capital ou une rente …
En complément de l’assurance-vie pour faire fructifier et transmettre au mieux votre épargne, la prévoyance est essentielle pour protéger son patrimoine.

Emilie Deppe
directrice du marché des particuliers
Caisse d’Épargne Picardie