Isagri recrute

Publié dans le numéro 3512 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Sous l’oeil attentif de Jean-Marie Savalle, le préfet Emmanuel Berthier a suivi la démonstration de l’ordinateur embarqué Isa360, dernière innovation Isagri.

Sous l’oeil attentif de Jean-Marie Savalle, le préfet Emmanuel Berthier a suivi la démonstration de l’ordinateur embarqué Isa360, dernière innovation Isagri.

Ils étaient trois à la création d’Isagri en 1983. Trente ans après, l’entreprise totalise 1 400 collaborateurs, situés majoritairement au siège beauvaisien, mais aussi à Paris, en province et dans une dizaine de pays étrangers. Et ce n’est pas fini : dans un secteur en évolution constante, Isagri a prévu de recruter d’ici quatre ans 250 salariés supplémentaires. Ces futurs collaborateurs seront principalement affectés aux métiers du commerce, du développement informatique et du conseil aux clients. Trois principaux profils sont concernés par ce recrutement massif : des ingénieurs agricoles, des développeurs informatiques et des diplômés en comptabilité ou gestion. Accompagné des responsables des deux agences Pôle emploi de Beauvais, le chef d’équipe Jean-Paul Fernand et le directeur Alain Desjardin, le préfet Emmanuel Berthier a visité cette entreprise exemplaire et évoqué les problématiques de recrutement auxquelles elle est confrontée.

Innovation et progrès
Au programme de la visite, les démonstrations du fonctionnement des deux derniers produits issus de l’innovation technologique Isagri : l’ordinateur embarqué en cabine de tracteur Isa360 et la tablette adaptée pour le suivi de l’élevage en salle de traite Mobi’pilot. Des systèmes qui illustrent la vocation de l’entreprise de « faire des nouvelles technologies un facteur de progression durable ». « C’est ce qui nous a conduits à créer Isagri au début des années 1980, avec l’arrivée des microordinateurs : au départ pour transformer la comptabilité des exploitations agricoles en véritable outil de gestion, puis en développant des logiciels spécifiques, gestion de troupeaux ou de parcelles, applications pour l’élevage caprin ou porcin… », explique Jean- Marie Savalle. Suivent des logiciels spécifiques aux viticulteurs et à la profession comptable. « En informatique, nous exerçons quatre grands métiers : l’édition de progiciels, l’ingénierie, les matériels et réseaux, les télécoms et l’hébergement. » Une activité qui aura généré en 2013 un chiffre d’affaires de 89 millions d’euros, en progression de 10% par an chaque année depuis la création, et qui porte l’entreprise beauvaisienne au dixième rang des éditeurs de logiciels français. Avec environ 115 000 entreprises clientes, soit la moitié du marché français de l’informatique agricole, et près de 500 000 dossiers comptables tenus avec ses logiciels.

Médias
Après l’arrivée de la micro-informatique dans les années 80, une deuxième révolution va ouvrir un nouveau champ d’opérations à Isagri, celle d’internet à la fin des années 90. Isagri crée un portail à destination du monde agricole, recrute des journalistes pour l’alimenter et générer du trafic… jusqu’à acquérir, en 2011, le magazine spécialisé leader La France agricole. « En matière de médias, nous assurons l’information, l’intermédiation et l’animation avec notamment l’organisation de salons professionnels » poursuit le PDG. Quelque 200 000 abonnés pour un chiffre d’affaires 2013 de 51 M€. Sur les deux activités, informatique et médias, ce sont au total 80 métiers qui sont exercés dans l’entreprise : ingénieurs de recherche et développement, support clients, commerciaux, responsables export, journalistes, professionnels du marketing et de la communication,… les profils sont variés. Reste à trouver les candidats…