Flixecourt, bons débuts pour la boulangerie La Barre

Publié dans le numéro 3514 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

La boulangerie La Barre vient d’ouvrir à Flixecourt en lieu et place d’un ancien magasin de meubles. Située au bord de la route menant à Abbeville donc à la baie de Somme, dans la Zac de la Haute-Borne, près de l’A16, elle est située à un endroit idéal et stratégique. Et le midi, les clients sont nombreux à en franchir le seuil…

Qualité et convivialité
« L’activité est exponentielle, confie Bernard Gonse, qui a créé six emplois et possède une autre boulangerie à Vignacourt. Les chiffres dépasse le prévisionnel que nous avions établi, et nos objectifs seront vraisemblablement atteints cette année. Chaque midi, nous enregistrons environ 100 formules, avec une bonne rotation. Nous sommes toujours un peu étonnés du monde qui vient chez nous… S’installer à Flixecourt était stratégique, la ville séduit, pour preuve, la prochaine implantation d’un fast-food… » À ce succès, il trouve plusieurs explications : qualité des produits, offre étendue, convivialité… Un soin t particulier est apporté aux pains spéciaux – tradition, forestier, meunier, etc. Les clients n’ayant pas le temps de manger sur place peuvent acheter pains bagnat, salades fraîches, ficelles picardes, ou printaniers. « Les clients sont aussi attirés par la nouveauté, poursuit le commerçant. Nous remettons l’artisanat au goût du jour. Nos pains sont faits à la main, aujourd’hui, les gens veulent de la qualité, de l’authentique, et apprécient nos produits qui se conservent, c’est une source d’économies. » Le laboratoire, grâce à de larges baies vitrées, est visible depuis le magasin. La boulangerie La Barre est ouverte du lundi au samedi de 6 h 30 à 19 heures. Les clients peuvent consommer sur place. Un coin avec tables et chaises a été aménagé à l’intérieur. Pour l’été, une terrasse devrait être installée. La clientèle est composée de particuliers, d’artisans mais aussi d’entreprises. La boulangerie peut pour ses dernières préparer des petits déjeuners ou des déjeuners de travail : « Notre métier évolue perpétuellement, estime Bernard Gonse. Il est essentiel d’innover. Aujourd’hui, il faut proposer des services différents, disposer par exemple d’un parking pour la clientèle. Nous envisageons aussi de réaliser des livraisons, notamment pour faire suite aux commandes des entreprises, tout est une question de demande. »