« Vous êtes l’avenir de la France »

Publié dans le numéro 3508 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

« De la fourche à la fourchette, l’agro-alimentaire est l’un des piliers du commerce extérieur français », selon la ministre Nicole Bricq.

« De la fourche à la fourchette, l’agro-alimentaire est l’un des piliers du commerce extérieur français », selon la ministre Nicole Bricq.

Formation, échange, savoir-faire et innovation technologique, c’est tout ça qui forme le contexte de notre réussite à l’international », déclarait Nicole Bricq devant le grand amphi de l’institut polytechnique LaSalle archicomble. Après avoir visité la nouvelle unité beauvaisienne AGCO-Massey Ferguson, la ministre était accueillie par le directeur de l’institut Philippe Choquet, qui en présentait tous les atouts à l’international : « Avec 1 500 établissements dans le monde dont 72 universités, répartis dans 82 pays, le réseau LaSalle est une tête de pont vers le monde », affirmait le directeur. Et les élèves ingénieurs en agriculture, en alimentation- santé et en géologie formés à Beauvais reçoivent un enseignement « international minded », avec la pratique de deux langues étrangères, un stage de 4 mois à l’étranger obligatoire et un campus international, recevant des étudiants du monde entier.

L’agro-alimentaire en forte croissance
« Parmi les grandes lignes directrices autour desquelles je m’efforce de redistribuer l’offre française à l’export, deux concernent directement vos métiers, mieux se nourrir et mieux se soigner, constatait Nicole Bricq. D’ici 2020, la croissance mondiale du secteur agro-alimentaire est estimée à 100 milliards d’euros, dont 30% pour le marché chinois », précisait- elle. Appelant les entreprises à mobiliser tous les dispositifs pour se développer à l’international, comme le Plan régional d’internationalisation des entreprises (PRIE) ou le Volontariat international en entreprise (VIE). Une table ronde concluait la rencontre, pour des témoignages d’entreprises françaises exportatrices comme Isagri, d’entreprises étrangères implantées en France comme Massey-Ferguson, ou du réseau AREPIC favorisant les échanges entre les établissements d’enseignements supérieurs picards avec ceux de l’étranger. « En donnant de la France une image convaincante et conquérante, vous êtes ses meilleurs ambassadeurs », concluait Nicole Bricq à l’adresse des futurs ingénieurs.