NaturEspace souffle sa première bougie

Publié dans le numéro 3508 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Bastien Marie et David Sauvage qui bénéficient d’une solide expérience, font preuve d’une créativité singulière dans chacune de leurs réalisations.

Bastien Marie et David Sauvage qui bénéficient d’une solide expérience, font preuve d’une créativité singulière dans chacune de leurs réalisations.

Installée au sein de la pépinière d’entreprises Jules-Verne à Boves, l’entreprise NaturEspace offre ses services dans le domaine de la conception et réalisation d’espaces paysagers, l’entretien de jardins et l’installation de différents éléments (portail, clôture, dalles, claustra de bois…). Mais au-delà de ces travaux, les deux entrepreneurs, créatifs et avides de nouveauté, proposent de réaliser des espaces sur-mesure, un sacré plus dans un secteur très concurrentiel.

Créer sa propre structure
Après un BTS Aménagements paysagers au lycée horticole de Ribécourt (Somme), Bastien Marie intègre l’entreprise Lepage où il a effectué son apprentissage. David Sauvage, qui a également suivi ce BTS, est engagé au sein de la même structure après une expérience d’un an hors Picardie. Là, les deux paysagistes font équipe pendant un an et demi. « Nous avions des retours positifs et nous avions envie de créer notre propre entreprise, alors on s’est lancé », explique David Sauvage. En douze mois, les nouveaux entrepreneurs ficellent leur business plan, prennent contact avec un comptable et partent à la recherche de murs. « Nous avions trouvé un local, mais finalement cela ne s’est pas fait, nous sommes alors allés voir la CCI et nous avons découvert la possibilité d’intégrer une pépinière », commente Bastien Marie. Après l’accord de la commission et l’obtention d’un prêt NACRE auprès d’Initiative Somme, les fondateurs de NaturEspace prennent possessions de leur atelier en mars 2013.
« A ce moment-là il ne manquait plus qu’à se faire connaitre, parce que finalement, nous n’étions partis de notre entreprise qu’avec peu de clients », souligne David Sauvage. L’entreprise qui n’avait qu’un mois de visibilité, a bénéficié très vite d’un bouche à oreille efficace et à partir de juillet, les deux entrepreneurs avaient rempli leur carnet de commandes pour trois mois. Aujourd’hui, l’entreprise qui intervient dans un rayon de 50 km autour d’Amiens, compte une cinquantaine de clients et quatre mois de visibilité.

Proposer un service innovant
« Nous nous adaptons aux profils de nos clients, insiste Bastien Marie. Nous discutons beaucoup avec eux pour construire ensemble un projet qui leur ressemble. Généralement, il faut trois rendez-vous pour tout mettre en place. » C’est à ce moment que la créativité des deux paysagers se met à l’oeuvre, donnant vie à des aménagements étonnants mêlant bois et pavés, béton coloré et mobilier extérieur reprenant les codes du mobilier urbain. La multiplication des émissions consacrées aux espaces verts a largement contribué à l’intérêt des particuliers pour les aménagements extérieurs. Une situation qui ravit les deux entrepreneurs : « Aujourd’hui nous avons trouvé le compromis idéal, satisfaire nos clients tout en nous faisant plaisir », conclut David Sauvage.