Les Métiers d’Art prennent l’air

Publié dans le numéro 3509 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Les jardins de Valloires accueilleront un peu plus d’une demi- douzaine de professionnels des métiers d’art (peintres en décor, orfèvres, céramistes et sculpteurs).

Les jardins de Valloires accueilleront un peu plus d’une demi- douzaine de professionnels des métiers d’art (peintres en décor, orfèvres, céramistes et sculpteurs).

Les Journées européennes mobilisent pas moins de 12 pays à travers tout le Vieux continent. En France, elles sont mises en place par l’Institut national des métiers d’art et dans notre région coordonnées par la chambre nationale de métiers et de l’artisanat de Picardie.
L’occasion pour les professionnels de lever le voile sur leurs métiers et de faire entrer le public dans leur univers. Ainsi sont programmées de nombreuses manifestations : ouvertures d’ateliers, regroupements entre professionnels, collaborations avec des musées ou lieux patrimoniaux, portes ouvertes de centres de formation, expositions, salons, workshops, ateliers d’initiation, circuits thématiques, etc.
La programmation de l’événement a voulu mettre en avant toute la créativité de ces métiers d’art, parfois méconnus du grand public.
Le temps de la création
Tel est le thème de cette édition ayant pour objectif d’emmener le public à la rencontre des innombrables talents qui s’épanouissent dans les 217 métiers d’art. On peut rencontrer ces savoirfaire dans pas moins de 4 000 ateliers participants à la manifestation mais aussi hors les murs.
Les 25 000 artisans de Picardie se mobilisent pour l’événement mettant en valeur leurs compétences. Céramistes, ébénistes, verriers, tapissier, modistes et bien d’autres proposent des démonstrations aux quatre coins de la région et s’exposent.
À Beauvais va ainsi se tenir un salon des métiers d’art le samedi 5 et le dimanche 6 avril avec près de 30 exposants, d’autres artisans vont investir l’ensemble culturel Gabrielle D’Estrées à Coucy-le-Château et les jardins de Valloires ce même week-end.
L’occasion d’aller à la rencontre de ces métiers d’art qui ont fait beaucoup pour la richesse culturelle régionale, comme souhaite le montrer la conférence- visite organisée par l’office de tourisme d’Amiens intitulée : “Amiens – quand les métiers d’art font patrimoine”. Des secrets des ors de Notre- Dame, au cimetière de la Madeleine en passant par les vitraux de l’Hôtel Bouctot-Vagniez, une visite qui mettra en avant les apports de ces métiers d’art au patrimoine picard.
Les défis futurs
À l’occasion de cette manifestation des JEMA, on découvre une nouvelle génération de “designers-makers” née avec les nouvelles technologies, et particulièrement influencés par elles, mais aussi avec un souci du développement durable et une envie d’abolir les frontières.
Cette génération initie d’ailleurs les métiers d’art à l’outil qui efface les frontières par excellence : Internet. D’autant que les Journées Européennes se sont doté début mars d’un site sur la Toile ainsi que d’une application. À travers cette génération avide de nouvelles technologies, on retrouve le principal défi de l’ensemble ces métiers résolument tournés vers l’avenir : nouer un dialogue entre tradition et innovation, et en faire un échange fécond pour la création.