ICCO, leader européen des matériaux composites

Publié dans le numéro 3508 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Philippe Enjolras, président de la CCIO, s’est engagé a aidé l’entreprise à se développer.

Philippe Enjolras, président de la CCIO, s’est engagé a aidé l’entreprise à se développer.

C’est un domaine dont on parle peu et pourtant qui se développe dans le monde entier. Les matériaux composites sont la nouvelle génération de matériaux, mélangeant deux composites qui se complètent pour former un produit fini dur performant, remplaçant le métal, l’acier, l’aluminium ou encore l’inox. Le groupe ICCO, qui rassemble trois entreprises (DFC, DCP et Idréva), s’est spécialisé dans la fabrication de matériaux composites en utilisant la fibre de verre et de la résine.

1 200 tonnes de produits finis par an
Cette matière première qu’est la fibre de verre a comme intérêt d’apporter la résistance nécessaire à un produit tout en allégeant de 30% son poids par rapport à celui de l’acier. « Nous utilisons la technique du thermodurcissable qui consiste à chauffer entre 120° et 150° la résine et la fibre de verre pour fabriquer un produit fini très résistant, explique Bertrand Vieille, directeur commercial du groupe ICCO, nous fabriquons 1 200 tonnes de produits finis par an et avons fabriqué 250 moules. » Pour plus de performance, ICCO s’est équipé avec un outillage adapté : 13 lignes de pultrusion qui tournent 24h/ 24, 6 presses de compression, 4 centres d’usinage, une cabine de peinture ainsi qu’un laboratoire intégré. Le capot en composite qui intègre le rail du nouveau métro de Tai Pei, des protections pour parafoudre destinées aux pâles d’éoliennes, des passerelles ou des échelles imputrescibles homologuées ACS destinées aux châteaux d’eau, des couvertures de bassins pour les stations d’épuration et d’environnement sont les produits récemment fabriqués dans cette usine.

Des projets innovants
Car la spécificité de ce groupe est son expertise dans différents domaines (la serrurerie, avec Idréva, la pultrusion avec DCP et le moulage-usinage avec DFC) touchant ainsi tous les secteurs d’activités, même si le transport, le ferroviaire, les composites et l’environnement sont les principaux secteurs concernés. « Nous proposons surtout une solution globale avec le développement de pièces adaptés à chaque projet. Notre groupe peut désormais se concentrer sur son développement. Les différents métiers que nous maîtrisons nous permettent d’approcher nos marchés avec une offre unique et complémentaire dans le domaine des matériaux composites », précise Christophe Tassel, directeur général administratif et financier d’ICCO. Dès cette année, le groupe affiche de nombreux projets innovants avec le développement de nouveaux marchés. Très prochainement, la production de 60 000 mètres de profil va être lancée pour la Chine, concernant le nouveau tramway. D’autres projets sont en cours : un projet collaboratif européen pour le développement d’un système modulable pour des structures dans le domaine de l’événement, la prise du marché d’un profil carcasse pour la téléphonie mobile, dédié à la 4G, le développement d’un profil en lin pour des renforts dans le domaine de la huisserie de fenêtres ou encore le développement d’un profil avec l’insertion de fibres optiques pour exploration de gisements.